Plus d’un million de vues pour le dernier Werrason sur Youtube

Plus d’un million de vues pour le dernier Werrason sur Youtube

Ses fans le surnomment « Phénomène », d’autres Ngiama « Le roi de la forêt » mais pour le grand public il reste Werrason. Après le grand succès de Malewa et Malewa suite et fin, le leader du groupe Wenge Musica Maison Mère se devait de revenir avec une production encore plus fort que les dernières.

Comment faire de la bonne musique, lorsque ceux là qui vous ont fait roi, décident de vous reprendre la couronne pour manque d’engagement politique et dépravation des moeurs congolaises? Interdit de jouer en occident, le roi de la forêt s’est concerté sur sa musique et les bonnes inspirations que procure la ville de Kinshasa. Il y a un mois, Werrason, sort son premier single communément appelé « générique » pour donner le ton du futur album « Satellite« .

Avec un rythme encore plus dansant que la série des Malewa, le roi de la forêt vient de réussir a enivrer tout les congolais et finalement toute l’Afrique.  Un mois après sa mise en ligne sur le site de partage de vidéo Youtube, Werrason réussi à dépasser la barre des millions de vues et ainsi  confirmer son surnom de « Phénomène ».

Voici la vidéo:

 

Roger Musandji (@rogermusandji)

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
RDCwerrason

Related Articles

Pharrell Williams: La chanson qui rend l’Afrique Happy

Qui n’a pas entendu le dernier tube à la radio signé Pharel Williams? Happy est depuis sa sortie une chanson

Achats avec des faux billets, Werrason en garde à vue à Paris. Qui dit la vérité ?

En séjour à Paris depuis une semaine avant un départ vers les USA, le chanteur congolais, Werrason a été interpellé

Décès par « noyade » du chef d’orchestre et batteur du groupe ivoirien Magic System

Le batteur du groupe ivoirien Magic System, Didier Bonaventure Deignan (46 ans) dit « Pépito », est décédé le dimanche 1er mai

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*