Port autonome de Pointe-Noire: Congo Terminal poursuit ses investissements avec l’acquisition de deux nouveaux portiques de quai

Congo Terminal

Port autonome de Pointe-Noire: Congo Terminal poursuit ses investissements avec l’acquisition de deux nouveaux portiques de quai |©DR

Congo Terminal, concession de Bolloré Ports, renforce ses équipements avec deux nouveaux portiques de quai de dernière génération. Cette acquisition confirme l’ambition de faire du Port Autonome de Pointe-Noire, la principale porte d’entrée du Bassin du Congo et la première plateforme de transbordement d’Afrique Centrale.

C’est au cours d’un point de presse organisé le jeudi 27 octobre 2016 au Port Autonome de Pointe Noire, que Congo Terminal a fait le point des avancées significatives de ses efforts déployés dans la gestion portuaire de la capitale économique. La société a mis en avant son combat afin que le Port Autonome de Pointe Noire puisse répondre aux normes et standards internationaux tels que définis par certains textes internationaux relatifs à la politique de la gestion des Ports.

Au port, la capacité à traiter de grands navires avec comme objectif l’optimisation du coût du fret, a connu des avancées significatives grâce à l’acquisition de portiques qui ont la capacité de manutentionner des navires de 16 000 EVP. Tout ceci montre à suffisance comment cette société s’investit pour la modernisation de ses équipements et de l’accompagnement de ses partenaires commerciaux. C’est à partir de ces équipements de qualité que la productivité du Port Autonome de Pointe Noire a connu des grandes innovations.

De ce fait, en 2009, Bolloré Ports à travers sa filiale Congo Terminal avait mis en place d’importants investissements afin d’aligner le Port Autonome de Pointe Noire sur les standards des plus grands ports du monde.

Ces investissements ont porté sur l’approfondissement et l’élargissement des quais pour un total de 1,5 kilomètre linéaire de quai disponible d’ici à la fin de l’année 2016. Puis d’une part sur l’acquisition de systèmes d’information modernes et d’autre part sur de nombreux équipements d’exploitation et de manutention parmi lesquels nous pouvons mentionner 4 grues mobiles, 16 portiques de parc RTG, 6 portiques de quai pour un montant de 34 milliards.

En peu d’années, Congo Terminal a presque doublé ses surfaces de stockage qui arrivent maintenant à plus de 32 hectares exploitables dont 10 qui sont gagnés dans la mer. Cette surface dépassera 40 la fin de l’année 2016.

Il est important de souligner que Congo Terminal a déjà investi 235 milliards depuis le début de ce projet qui a vu le jour en 2009. Et, pour l’année 2016, le montant total d’investissement s’élève à 34 milliards de francs CFA dont 11 milliards pour les portiques réceptionnés cette semaine.

Grâce à ces avancées significatives entreprises en matière de bonne politique de la gestion des ports, le Port Autonome de Pointe Noire a maintenant la capacité de traiter plus d’un million de conteneurs contre 150 000 en 2009. Congo Terminal a manutentionné plus de 600 000 conteneurs en 2014.

A ce jour, plusieurs indicateurs confirment ces avancées :

La réduction du cout de passage a baissé d’au moins 50% ;

La réduction du temps moyens à quai des plus gros navires de 3 jours est à moins de 24 heures aujourd’hui ;

La suppression des attentes sur rade des navires porte-conteneurs ;

Une grande capacité de manutention portuaire avec plus de 75 mouvements en chargements et déchargements par heure.

La création des emplois et le développement de nouvelles compétences font aussi partie des missions assignées à la société Congo Terminal. Il faut toutefois noter que ce sont des jeunes nationaux qui sont prioritaires sur le marché de l’emploi lorsque la campagne de recrutement est lancée sur le territoire national. La société a aujourd’hui plus de 750 collaborateurs permanents formés aux techniques de gestion portuaire les plus modernes.

Il faut ajouter que la société Congo Terminal est également un des partenaires des Ecoles d’Ingénieurs Congolaises en ce sens que chaque année elle ouvre ses portes à une trentaine de stagiaires qui viennent se perfectionner au sein de ses structures.

Eu égard de ce qui précède, force est de préciser que cette société est aussi attachée aux valeurs cardinales de la notion du genre. Cette réalité est illustrative à partir des chances qu’elle donne aux femmes dans la pratique des métiers qui, hier n’étaient exclusivement réservés qu’aux hommes. La mécanique, la soudure, la conduite de manutention ainsi que d’autres métiers sont une illustration palpable à ce sujet.

Bolloré Ports est une division de Bolloré Transport & Logistics, l’un des 10 premiers groupes mondiaux de transport et de logistique. Bolloré Ports opère depuis 2009 le terminal à conteneurs du Port Autonome de Pointe-Noire via sa filiale Congo Terminal.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
Congo TerminalPointe-NoirePort autonome

Related Articles

International Business Awards: Movitel consacrée l’entreprise la plus dynamique de l’année

À la fin de l’année 2012, seulement 6 mois après le lancement de ses activités, Movitel réalisait un chiffre d’affaires

La RD Congo lance un ultimatum aux exportateurs de minerais

Un et deux et de trois… la République Démocratique du Congo (RDC) n’a pas dit son dernier mot face aux

Côte d’Ivoire: la SOTRA lance 26 minibus dotés de wifi pour une « phase test »

La Société des transports abidjanais (SOTRA), a lancé le vendredi 22 avril 2016, 26 minibus dotés de Wifi pour une

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*