Présidentielle RD Congo: Moïse Katumbi refuse d’être candidat pour l’instant

Présidentielle RD Congo: Moïse Katumbi refuse d’être candidat pour l’instant
Le populaire gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), Moïse Katumbi Chapwe

Le populaire gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), Moïse Katumbi Chapwe|Reuters

Le populaire gouverneur de la province du Katanga (République démocratique du Congo), Moïse Katumbi Chapwe a refusé de se déclarer candidat à l’élection présidentielle de novembre 2016. Il s’est exprimé, samedi, dans le journal «La Libre Belgique».

«Je suis encore gouverneur de la province du Katanga. J’ai encore énormément de travail à accomplir en peu de temps. Il reste un peu moins de deux ans au président Kabila pour achever son travail dans le cadre de son mandat légitime. Terminons nos mandats et retroussons-nous les manches pour sortir le peuple congolais de la misère», a-t-il affirmé dans une interview qu’il a accordée au journal belge.

Après avoir été soigné pendant deux mois à Londres pour une tentative d’empoisonnement à l’arsenic remontant à 2011, Moïse Katumbi, le gouverneur du Katanga, était revenu en RDC en fin décembre 2014. Tout puissant gouverneur du Katanga, Katumbi a publiquement affiché son opposition à une nouvelle candidature de Joseph Kabila à l’élection présidentielle congolaise de 2016. En fait, si la constitution congolaise reste en l’état actuel, Kabila ne pourrait jamais briguer un  troisième mandat présidentiel.

L’élection des députés provinciaux et scrutins locaux est prévue le 25 octobre 2015 et la présidentielle et les législatives le 27 novembre 2016, pour un coût de plus de 1,1 milliard de dollars. Moise Katumbi, dont le mandat de gouverneur a expiré depuis 2012, est vu par le pouvoir de Kabila comme un candidat sérieux à la présidence de la République. Mais, depuis 2012, les élections des gouverneurs n’ont plus été organisées en RDC.

Toutefois, Katumbi estime que son mandat à la tête du Katanga reste toujours en vigueur. «J’ai un mandat à terminer avant de penser à autre chose », a déclaré Moise Katumbi dans le journal belge.

En décembre dernier, à l’occasion de son retour en RDC, le gouverneur du Katanga avait parlé d’un «troisième penalty» pour exclure l’idée d’une révision constitutionnelle qui aurait permis à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat en 2016.

«Ici, en RDC, on a dépassé ce stade. Tout est sur les rails», a assuré Moise Katumbi, qui est militant  du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD), qu’l partage avec le chef de l’Etat de la RDC, Joseph Kabila.

© OEIL D’AFRIQUE

 


Tags assigned to this article:
Moise KatumbiRDC

Related Articles

RDC : 22 Rwandais du M23 se voient refuser d’entrer dans leur pays

Les services spécialisés du Rwanda ont refusé samedi d’accueillir 22 éléments rwandais des 29 membres du Mouvement du 23 mars

Congo : Sassou Nguesso en quête d’une légitimité internationale

Au Congo Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du 20 mars dernier s’apprête à se faire investir

L’UA estime « inacceptable » la façon dont la CPI traite l’Afrique

L’Union africaine (UA) a de nouveau critiqué la Cour pénale internationale (CPI) vendredi, jugeant « totalement inacceptable » la façon « injuste » dont

1 commentaire

Espace commentaire
  1. Cedric Kamanga
    Cedric Kamanga 25 février, 2015, 00:40

    Messi le meilleur joueur

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*