Le Prix Sakharov au médecin congolais Mukwege qui soigne les femmes violées

Le Prix Sakharov au médecin congolais Mukwege qui soigne les femmes violées

 

Le médecin Denis Mukwege, qui soigne dans sa clinique de Bukavu les femmes victimes de violences sexuelles dans l'est de la République démocratique du Congo, a remporté le prix Sakharov 2014, a annoncé mardi le président du Parlement européen.

Le médecin Denis Mukwege, qui soigne dans sa clinique de Bukavu les femmes victimes de violences sexuelles dans l’est de la République démocratique du Congo, a remporté le prix Sakharov 2014, a annoncé mardi le président du Parlement européen.

Le médecin Denis Mukwege, qui soigne dans sa clinique de Bukavu les femmes victimes de violences sexuelles dans l’est de la République démocratique du Congo, a remporté le prix Sakharov 2014, a annoncé mardi le président du Parlement européen.

« Félicitations à D. Mukwege », a indiqué Martin Schulz sur Twitter, précisant qu’une « mention spéciale » distinguait le mouvement EuroMaïdan, au centre de la contestation pro-occidentale en Ukraine.

Denis Mukwege, 59 ans, est connu pour l’aide qu’il apporte aux femmes violées dans l’est de la RDC. Il a notamment fondé un hôpital et une fondation dans le quartier de Panzi à Bukavu pour soigner les victimes de cette arme de guerre.

Son combat l’expose au danger. Le 25 octobre 2012, il avait échappé à une tentative d’assassinat au cours de laquelle un de ses domestiques avait été tué.

Denis Mukwege aurait pu rester vivre et travailler en France après ses études, mais le gynécologue a fait le choix de retourner dans son pays, et d’y rester malgré les violences.

Deux autres finalistes étaient en lice: le mouvement EuroMaïdan et Leyla Yunus, une militante des droits de l’Homme emprisonnée en Azerbaïdjan.

Le Parlement a choisi d’attribuer une mention spéciale au mouvement ukrainien, né en novembre 2013 pour protester contre la décision de Kiev de repousser la signature d’un accord d’association avec l’Union européenne.

M. Schulz a indiqué que le Parlement européen enverrait une délégation en Azerbaïdjan pour rencontrer et soutenir Leyla Yunus.

Le prix Sakharov, attribué tous les ans depuis 1988 par le Parlement européen, récompense des personnalités ou des collectifs qui se sont illustrés dans la défense des droits de l’Homme. Doté de 50.000 euros, il sera remis solennellement le 26 novembre à Strasbourg.

C’est le président du Parlement et les présidents des groupes politiques qui choisissent le lauréat, parmi une liste établie au préalable par les députés.

En 2013, c’est la jeune Pakistanaise Malala Yousafzai qui avait été choisie pour son combat en faveur du droit à l’éducation. Elle a été récompensée cette année par le prix Nobel de la paix, pour lequel le nom de M. Mukwege avait déjà été avancé à plusieurs reprises.

Le Prix Sakharov tient son nom d’Andrei Sakharov, un physicien russe qui a reçu le prix Nobel de la Paix en 1975 pour son travail de défense des droits de l’Homme et de prévention des dangers de la course à l’arme nucléaire. Son premier lauréat, en 1988, fut Nelson Mandela, alors encore emprisonné en Afrique du Sud.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
MukwegeRDC

Related Articles

Centrafrique: «Le problème sécuritaire ne peut être réglé que par la politique », selon Jean-Yves Le Drian

Le regain de tensions en Centrafrique est lié au fait que le processus politique pour stabiliser le pays est en

Diplomatie: 12 ans après l’«Angolagate», Dos Santos à Paris le 29 avril prochain

Le chef d’Etat angolais, José Eduardo Dos Santos entamera une visite officielle à Paris à partir du 29 avril prochain.

Gabon : lancement d’un programme de départ volontaire et de retraite anticipée des fonctionnaires

Le Premier ministre gabonais, Raymond Ndong Sima a lancé vendredi à Libreville un programme de départ volontaire et de retraite

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*