RDC: 10 nouveau-nés sont morts en deux semaines à l’hôpital général faute d’électricité

RDC: 10 nouveau-nés sont morts en deux semaines à l’hôpital général faute d’électricité

La cité d’Uvira est privée d’électricité depuis deux semaines. Les responsables de l’hôpital général de cette cité du Sud-Kivu annoncent que cette coupure de l’énergie électrique a causé la mort de dix enfants prématurés internés dans la salle néonatale.

 

C’est presque tous les jours que des scènes de mères éplorées sont enregistrées à l’entrée de la salle aménagée pour les nouveau-nés dans cet hôpital, a constaté un reporter de Radio Okapi.

 

« Depuis que la coupure a commencé, nous perdons presque tous les jours au moins un nouveau-né prématuré », se plaint le médecin directeur de l’hôpital, Docteur Yves Bagale Bahati, ajoutant que des malades placés sous respirateurs décèdent également, faute d’électricité.

 

Les responsables locaux de la société nationale d’électricité (Snel) expliquent cette coupure d’électricité par la panne survenue à la centrale hydroélectrique de Bukavu qui alimente la cité d’Uvira. Il y aurait également une panne sur la ligne à haute tension.

 

Le chef de la cité d’Uvira indique, pour sa part, que cette interruption de la fourniture en électricité avait été annoncée dans les médias locaux.

 

Des nouveau-nés en danger à Kindu

 

Dans la province du Maniema, la ville de Kindu manque aussi d’électricité depuis trois jours. A l’hôpital général de la ville, le docteur Musavuli du service pédiatrique, s’inquiète pour la vie d’une dizaine de nouveau-nés prématurés gardés dans les couveuses.

 

« Ces nouveau-nés nécessitent d’être chauffés à 33 degrés et d’avoir de l’oxygène en permanence », explique le médecin.

 

En outre, cette coupure d’électricité mécontente les vendeurs des surgelés qui regrettent la détérioration de leurs produits.

 

Au bureau local de laSnel, on évoque un court-circuit sur la ligne de haute tension qui amène l’électricité depuis la centrale hydroélectrique de Lutchurukulu à 101 km de Kindu.

 

L’ingénieur Masimango chef du réseau local assure que ses équipes sont mobilisés pour identifier la panne.

 

Radio Okapi / ODA


Tags assigned to this article:
RDCsanté

Related Articles

RDC: défection d’officiers de l’armée, dont des ex-rebelles

KINSHASA – Plusieurs officiers des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), parmi lesquels des ex-rebelles, ont fait

Burundi: le pouvoir met en garde contre toute tentative de soulèvement après une grande manifestation

Le ministre burundais de l’Intérieur a mis en garde vendredi contre toute tentative de soulèvement dans le pays, au lendemain

RDC : Pourquoi l’école est-elle malade ?

L’école congolaise est gravement malade. C’est la conclusion unanimequi se dégage des critiques qui fusent de tous bords. Avec les avancéesréalisées sur le plan qualitatif et quantitatif dans les années 70, on nepouvait s’imaginer cinquante ans plus tard des élèves s’asseoir à mêmele sol, des écoles sans toilettes, ou encore des diplômés du secondairene pas parler correctement le français. Comment expliquer cet échec del’école en RDC ? Loin des « années bonheur » de l’école en RDC, actuellement le constat n’est pas très reluisant.L’enseignement primaire accuse une expansion insuffisante. Car même s’il a connu un accroissement de 7%, de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Laisser un commentaire