RDC : 100 jours aux affaires étrangères

Leonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre en charge des affaires étrangères de la RD Congo

Leonard She Okitundu, Vice-Premier Ministre en charge des affaires étrangères de la RD Congo

Au delà d’avoir l’armée et les autres services de sécurité de l’Etat, le Président congolais Joseph Kabila a choisi de miser sur le renouveau à la tête de la diplomatie de la République Démocratique du Congo. Que peut-on retenir des 100 premiers jours de la nouvelle équipe à la direction des affaires étrangères?

Publié le 19 décembre 2016, le gouvernement du nouveau Premier Ministre Samy Badibanga contenait énormément de surprises. Au delà du nombre de ministres [67 membres], quelques poids lourd en ont fait les frais. C’est le cas aux affaires étrangères où Raymond Tshibanda a été remplacé par Leonard She Okitundu, vice premier ministre et numéro 2 du gouvernement.

Dans les bagages de Okitundu, on y trouve l’ex-député Yves Kisombe nommé Vice-Ministre des affaires étrangères. Il y a également Emmanuel Ilunga fraîchement débarqué de Paris pour occuper le poste de Vice-ministre des congolais de l’étranger.

L’arrivée de She Okitundu aux affaires étrangères a été plutôt bien accueilli. L’homme jouit d’une bonne réputation. Fin négociateur, attiré par la diplomatie, il revient à ces premiers amours. « Il y a des hommes qui n’ont jamais manifesté publiquement leurs ambitions. She en fait parti. Au sein de cette majorité, il faut savoir avancer masqué. » confie un proche du ministre. A l’écouter le cas de Vital Kamerhe et celui de Moise Katumbi aujourd’hui dans l’opposition sont des exemples d’ambitions débordantes qui ont subis les foudres des conseillers du « chef« .

Mais à l’international l’image de la RDC est désastreuse. Les USA et l’union Européenne ont sanctionné plusieurs hauts dirigeants congolais. La pression sur Kinshasa n’a jamais été aussi forte. 

Peu avant le terme du dialogue dirigé par Edem Kodjo, She Okitundu est débarqué des négociations. « Je n’y suis plus. Je ne saurais commenter se qui s’y passe. Je suis dépêché à d’autres missions. » nous dit le vice premier ministre de passage à Paris avant de se rendre à Moscou. Le futur ministre est déjà de la délégation des défenseurs de la RDC et de Joseph Kabila à l’international.

She prend tout de suite la mesure. Il a compris l’envie de la Belgique et son ministre des affaires étrangères Didier Reynders d’être au centre de la résolution de la crise congolaise. Il se presse d’aller à Bruxelles et d’échanger avec Reynders. Félicité, on lui reconnaît une maîtrise du langage diplomatique. Dire le fond de sa pensée sans offenser son interlocuteur. Tout un art. Mais, She Okitundu inquiète en interne. « On se demande s’il est nécessaire d’échanger avec l’ambassadeur de la Belgique avant et après un séjour à Bruxelles. Il n’a pas à faire des rapports à un simple ambassadeur. » confie un officiel congolais.

En plus des relations étroites avec l’ambassadeur de Belgique en RDC, She Okitundu soigne ses relations avec les autres ambassadeurs des pays de l’Union européenne. Il leur offre un dîner digne des grandes réceptions présidentielles. « Cette histoire de dîner avec les ambassadeurs est en principe une bonne chose. Mais, le Congo doit également retrouver son leadership dans la région des grands lacs. Et pour le moment le viseur du ministre semble être orienté principalement vers l’occident. » dit l’officiel congolais. En effet, à Kinshasa certains officiels Africains soucieux de l’image que renvoie ce type de rencontre auraient souhaité voir d’autres dîners permettant d’équilibrer la balance et ainsi éviter une mauvaise appréciation de la part des autres représentations basées dans la capitale congolaise. Notons que l’Union Africaine avait par la voix du Président Idriss DEBY ITNO à Antananarivo au 16 Sommet de l’Organisation Internationale de la Francophonie et au Sommet Afrique-France de Bamako félicité les acteurs politique congolais. Le président Tchadien avait parlé de la RDC comme « un modèle de résolution des conflits.« 

Menaces de sanction

Autant She Okitundu a une maîtrise du langage diplomatique. Autant les Européens savent ne jamais s’écarter de leurs objectifs. C’est donc une douche froide que prend le Vice Premier Ministre lorsque l’Union Européenne publié son dernier communiqué sur la situation Politique en RDC. L’institution met de nouveau en avant la possibilité de sanctionner ceux qui bloquent l’application l’accord signé le 31 décembre dernier. « Ni la disparition du leader de l’opposition, Etienne Tshisekedi, ni la situation sécuritaire ne doivent offrir de prétexte pour remettre en cause le processus de transition » écrit le conseil des ministres des affaires étrangères de l’UE.

Les instances occidentales et ici l’UE ont un sens aigu des principes. Ils fonctionnent par dogme. C’est presque un enfermement que l’on pourrait comparer à celle du triangle des Bermudes. Le désir de voir Joseph Kabila quitter le pouvoir est réel. Personne peut en douter. Lui permettre de partir sans effusion de sang est la mission des différents dialogues entre la majorité présidentielle et l’opposition. Pour ce faire, il faut préparer des élections libres et transparentes. De ces basics, l’UE ne s’est plus jamais détournée. D’autant plus que les pays membres de cette institution apportent des millions d’Euros en projets de développement, contribuent à plus de 50% du budget national. La France est à l’initiative sur la résolution du renouvellement du mandat de la Monusco. Un échec en RDC remettra en question l’ensemble des mécanismes onusiens sur le maintien de la paix. Dès lors, il est à s’interroger sur la stratégie de She Okitundu qui a jeté toutes ses forces dans un combat dont l’issue est connue de tous. 

Roger Musandji Nzanza
@Oeil d’Afrique

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
Affaires étrangèresdiplomatieRDC

Related Articles

Procès Ntaganda: l’ex-rebelle congolais a «ordonné» des attaques contre des civils, assure la procureur de la CPI

Bosco Ntaganda a été l’un des principaux artisans des violences qui ont «décimé» le nord-est de la République démocratique du

Turkish Airlines lance une ligne vers la RDC

La nouvelle destination rentre dans le cadre de la politique d’expansion de la compagnie aérienne turque qui va inaugurer deux nouvelles routes vers l’Afrique, à

RDC: Une délégation du Front National a t-elle été reçue par Lambert Mende?

C’est ainsi que le journal télévisé de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) a présenté cette rencontre. Une délégation du Front

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*