RDC : appel à la solidarité de toute la population congolaise

RDC : appel à la solidarité de toute la population congolaise
Population congolaise

Jean Mangalibi, Mme Claudine Tshiluba et Me René Mbo

L’action d’ensemble passera par l’organisation de sit-in ainsi que la rédaction et le dépôt de pétitions pour marquer le soutien aux Congolais de ces provinces et le refus de la balkanisation du pays. L’action « Nous pour les autres » a appelé, le 24 novembre, au cours d’un point de presse organisé à Kinshasa, toute la population congolaise à témoigner sa solidarité aux concitoyens de l’Est. Les initiateurs de ce mouvement attendent par là exercer les droits reconnus par la constitution et s’acquitter des obligations consacrées par cette loi, notamment celle de défendre l’intégrité du territoire national et sa souveraineté.

En plus de la solidarité envers les Congolais de l’Est, l’action « Nous pour les autres » vise également à réveiller la conscience nationale quant à cette situation, à encourager les militaires à respecter leur serment de mourir pour la patrie et à leur assurer le soutien national. Mais elle ambitionne également d’interpeller les dirigeants congolais et de dire non à la balkanisation du pays. « L’avenir du Congo dépend d’abord des Congolais. Nous pensions que le Congo a été réellement libéré. Mais nous constatons aujourd’hui que c’est la continuité de l’AFDL », a souligné un des initiateurs du mouvement, Jean Mangalibi.

Une véritable interpellation

L’action menée par ce mouvement est une véritable interpellation pour les populations de différentes provinces de la RDC ainsi que les dirigeants du pays. Dans leur activité, les membres de ce mouvement ont regretté qu’une bonne partie de la population se montre insouciante « alors que c’est maintenant le moment de manifester toute la solidarité et toute la fraternité envers les nôtres en souffrances ». Ils ont condamné l’attitude des autres Congolais qui se comportent comme si leurs frères et sœurs de Goma et d’autres territoires ne vivaient pas des atrocités liées à la guerre. « On doit être sincère envers nous-mêmes et envers nos concitoyens », a conseillé Anny Mandungu.

Les membres de ce mouvement ont également  dénoncé l’attitude des dirigeants « qui croisent les bras, désinforment les citoyens et manifestent une certaine complaisance ou paraissent carrément favorables à cet état des choses, au mépris de leurs obligations constitutionnelles ». « Ne s’agit-il pas d’une complicité et de la haute trahison ? », se sont-ils interrogé.

Après avoir tenu une minute de silence en mémoire de militaires et civils qui ont perdu leurs vies à cause de cette guerre, le mouvement « Nous pour les autres » a pris l’engagement de se lever et d’agir en solidarité aux populations de l’Est, en appelant toute la population du Congo à se joindre à lui. « Nous devons tous nous sentir concernés par les atrocités qui se commettent à l’Est. Si nous n’agissons pas aujourd’hui, demain sera peut-être notre tour », a conseillé Me René Mbo.

Lucien Dianzenza


Tags assigned to this article:
Estgomaguerrekinshasakivunord-kivu

Related Articles

RDC: 25 civils tués dans une attaque à caractère ethnique dans l’Est

Vingt cinq civils ont été tués lors d’une attaque menée par une milice de l’ethnie nande dans une localité de

RDC: « pas possible » d’organiser les élections avant la fin de l’année, selon la CENI

L’organisation des élections présidentielles et législatives en République démocratique du Congo ne sera « pas possible » avant la fin de l’année,

RDC : Le Sénat interdit aux couples homosexuels d’adopter les enfants congolais

Le Sénat de la république démocratique du Congo tient à mettre de l’ordre en ce qui concerne la procédure d’adoption

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*