RDC : La CENI dévoile le calendrier électoral de l’année 2015 en attendant celle de la présidentielle

RDC : La CENI dévoile le calendrier électoral de l’année 2015 en attendant celle de la présidentielle
CENI EN RDC

|Archives

Les choses sérieuses commencent par s’annoncer en République Démocratique du Congo (RDC) en ce qui concerne la prochaine élection présidentielle de 2015. En effet, lundi, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a publié son calendrier d’organisation des prochaines élections.

Le calendrier concerne les élections locales dont celles des conseillers des communes, des secteurs et des chefferies, les conseillers urbains, des bourgmestres et des chefs de secteurs.

Les élections des conseillers des communes, des secteurs et des chefferies se dérouleront le 14 juin prochain. Celles des conseillers urbains, des bourgmestres et des chefs des secteurs auront lieu le 29 août. Le 15 octobre 2015, ce sera l’élection des maires et maires adjoints.

Cette première tranche des élections en RDC annoncée par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) est évaluée à 166 millions de dollars. Apollinaire Malu Malu Muholongu, le président de la CENI a indiqué que toutes les échéances seront respectées ainsi que le calendrier concernant les élections de 2016 dont l’élection présidentielle.

Pour favoriser la tâche à la CENI, le gouvernement congolais doit tenir dans les plus brefs délais, le recensement général de la population, comme l’exige la nouvelle loi électorale. C’est seulement dans ce cas que les échéances pourront être respectées.

Aussi, le gouvernement doit-il trouver des moyens financiers pour que le cycle électoral se déroule normalement.

« L’une des options s’arrête à 900 millions de dollars. L’autre dépasse un milliard. Ces options, il faut les décider en connaissance de cause. Il ne faut pas réclamer que ce soit au scrutin direct sans savoir qu’un scrutin direct coûte environ 200 millions de dollars. La question des moyens incombe au gouvernement. », a précisé l’abbé Malu Malu

Pendant ce temps, la classe politique s’interroge sur la fin du mandat du président Joseph Kabila en 2016. Le débat se fait autour d’une certaine ambition du parti au pouvoir de modifier la Constitution pour permettre au Chef de l’Etat sortant de s’éterniser au pouvoir. La classe politique de l’opposition, la société civile et des leaders d’opinion appelle Joseph Kabila a quitté le pouvoir à la fin de son mandat.

Même appel lancé il y a quelques jours par John Kerry lors de sa dernière visite en RDC où il a d’ailleurs eu un tête-à-tête avec M. Kabila.

© Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
ceniRDC

Related Articles

RDC: visite du commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA

Le commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA), M. Ramtane Lamamra, est arrivé mercredi à

RDC : silence radio et écran noir contre l’assassinat d’un journaliste

Depuis lundi matin, les habitants du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo passent une «Journée sans radio et sans télévision».

Le Congo classé 3e destination touristique africaine par New York Times

La République du Congo a été classée 3ème destination touristique en Afrique, selon le journal américain New York Times, dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*