RDC-fin de mandat de Kabila: Étienne Tshisekedi appelle à une résistance pacifique.

Le président de l’UDPS et président du comité des sages du Rassemblement de l’opposition congolaise, monsieur Etienne Tshisekedi a fini par s’exprimer un peu après l’officialisation du nouveau gouvernement congolais dont le premier ministre est Samy Badibanga, ancien conseiller spécial de monsieur Tshisekedi.

Dans une allocution de quatre minutes, le sphinx de Limeté est revenu sur la fin officielle du dernier mandat constitutionnel de Joseph Kabila. Pour le président de l’UDPS, monsieur Joseph Kabila ne peut plus engager le Congo et doit par conséquent quitter ses fonctions.

Pour les sympathisants de l’UDPS, l’allocutions d’Etienne Tshisekedi était très attendu. En effet, nombreux sont ceux qui comptaient recevoir de la part du patriarche, le fameux « mot d’ordre » afin de passer à l’action et opérer le soulèvement populaire.

Mais, monsieur Tshisekedi a surpris par le contenu de son message qui a appelé à une résistance pacifique. Autrement dit une résistance molle. 

« Qu’est-ce qu’une résistance pacifique? » s’interroge un internaute. Au risque de décevoir l’UDPS devra dans les heures à venir clarifier les choses

RDC : Étienne Tshisekedi appelle à une résistance pacifique

 

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
politiqueRDCudps

Related Articles

Tshisekedi lance un nouveau ultimatum à Kabila

Voici les propos d’Etienne Tshisekedi à Kisangani: « Je donne un ultimatum de 48 heures au gouvernement (du présisent Joseph) Kabila,

La Libye attend l’aide étrangère pour maîtriser un énorme incendie

La Libye attendait une aide étrangère pour pouvoir venir à bout d’un incendie ravageant un important site de stockage de

RDC: Joseph Kabila gracie le pasteur Fernando Kuthino

  Le président congolais Joseph Kabila a gracié au nom de la cohésion nationale le pasteur Fernando Kuthino, chef d’une

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*