RDC- Gouvernement Tshibala : Papy Tamba peut-il finalement croire en son étoile?

Papy Tamba

Papy Tamba, communicateur de la Majorité Présidentielle de la RD Congo

A chaque remaniement ou nomination d’un nouveau premier ministre plusieurs noms sont cités comme possibles entrants. Papy Tamba fait parti de ces nommés mais jamais nominés. A l’aube de la publication de la liste du gouvernement Bruno Tshibala, Papy Tamba peut-il croire en son étoile et enfin faire parti du gouvernement de la République? 

Être un communiquant de la Majorité Présidentielle en République Démocratique du Congo n’est pas chose aisée. La charge est loin de ressembler à ce que l’on apprend dans les écoles de communication. La prise d’initiative est le mot d’ordre mais attention de ne pas taper à côté car le couperet n’est jamais très loin.  

Papy Tamba fait parti de ces congolais de la diaspora, résident en France, a avoir choisi le camp de Joseph Kabila à une époque ou le vent anti-Kabila soufflait à une puissance sans précédant. En 2010, seul face à une cohorte de « combattants » à l’Assemblée Nationale française, Il fait face. Il réclame la liberté d’expression et d’opinion prônée par le pays des lumières.  

Il fait le choix de rentrer à Kinshasa et d’aider à la victoire de Joseph Kabila à l’élection présidentielle de 2011.  Nommé responsable de la cellule internet, il est ironiquement appelé « Le Ministre Facebook » par les internautes. Mais pour Papy Tamba l’essentiel est ailleurs. « Je suis fidèle en amitié et aux convictions. Je crois en Joseph Kabila et mon rôle est de livrer le combat là où notre famille politique n’a pas encore compris l’urgence d’être présente sur ces plates-formes. » Affirme M.Tamba 

Pour se faire une place au soleil, il n’a pas beaucoup de choix dans un pays ou le renouvellement de la classe politique est quasiment inexistant. Il vous faut un mentor, un parrain qui au moment opportun saura mettre votre nom sur la bonne liste. Pour Papy Tamba ça sera Katumba Mwanke, l’homme qui parlait à l’oreille de Joseph Kabila. Avec la disparition de ce dernier en 2012, Tamba doit refaire ses gammes. Il fini par tomber dans les filets du Président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku qui va en faire le défenseur tout azimut de la Majorité Présidentielle.  

Du Gouvernement Matata 2 à celui de Samy Badibanga, le nom du « ministre Facebook » est toujours pronostiqué mais ne figure pourtant pas sur le document final. Interrogé Papy Tamba répond avec ce fameux sourire qui le le quitte jamais. « Je suis très heureux de voir mes amis dans le gouvernement. En plus de mes autres fonctions j’administre également un groupe de débat sur l’application WhatsApp. Et nous sommes fière de compter quatre de nos membres dans le gouvernement Badibanga. C’est ça la fierté de l’Humble Papy Tamba. » 

Pourtant Papy Tamba mérite bien plus. Tout comme on reconnaît à Lambert Mende la qualité de son travail, son rôle de défenseur du régime en toute circonstance. Papy Tamba fait également l’unanimité lorsqu’il s’agit de juger son travail. Ces passages télévisés, les débats face aux opposants farouches au pouvoir de Kabila lui ont permis de gagner un autre surnom « Mini Mende« . 

A la question Papy Tamba mérite t-il de rentrer dans le nouveau gouvernement, un membre de la diaspora répond : « Je suis absolument contre les choix de Papy Tamba sur les solution pour notre pays. Je suis contre le fait qu’il use de son intelligence pour servir Joseph Kabila. Mais, dans ce jeu de « vendu » s’il y a bien un qui mérite d’être recompasser c’est M.Tamba. Il fait parti de ces personnes qui ont, il faut le reconnaître aider ce pouvoir à résister à nos campagnes sur les réseaux sociaux. Sa présence est incroyable, il pond à toutes les attaques. Il ne laisse rien passer. Nous aurions aimé lui faire comprendre qu’il se trompe d’adversaire mais je crois que l’argent à eu le dernier mot. » 

A quelques heures de la publication du nouveau gouvernement devant conduire le Congo aux élections, Papy Tamba reste un élément dont la majorité présidentielle saura utiliser à bonne escient.  

Roger Musandji Nzanza

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
gouvernementjoseph kabilapapy tambaRDC

Related Articles

Prix de la carte Sim en RDC : le ministre Mulumba et les opérateurs de téléphonie à couteaux tirés

Comment peut-on maximiser les recettes de l’Etat congolais tout en luttant contre la fraude à travers la Sim box ?

Plan Marshall pour la RDC: la nouvelle vision du Dr Tshiani pour le développement

Avec un PIB par habitant 394 dollars US en 2015,  la République démocratique du Congo figure parmi les pays les

Quand les politiques congolais s’achètent une popularité sur les réseaux sociaux: le cas de Francine Muyumba

Certaines personnalités politiques congolaises tricheraient-elles afin de gonfler leur popularité sur Twitter en achetant des followers ? C’est en voulant

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*