RDC: Kabila renouvelle la demande africaine pour un siège permanent à l’ONU

RDC: Kabila renouvelle la demande africaine pour un siège permanent à l’ONU

Joseph Kabila a la tribune de l'ONU

Joseph Kabila a la tribune de l’ONU

Le président congolais Joseph Kabila a réitéré la demande africaine pour un siège permanent à l’ONU. En effet, lors de son allocution à la tribune de l’assemblée générale des Nations unies, Kabila déclare qu’Il est « plus que temps » que l’Afrique obtienne un siège permanent au Conseil de sécurité.  Puis d’ajouter que la composition actuelle du Conseil de sécurité, où seuls les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni jouissent d’un statut de membre permanent, n’est « pas normale ».

« Il est temps, plus que temps, que cela change. C’est une question de justice, mais aussi la condition de notre efficacité collective », a-t-il dit, sous les applaudissements.

Pour le chef de l’Etat congolais, l’évolution économique de l’Afrique renforce le plaidoyer pour une meilleure représentation à l’ONU. Le continent compte « six des dix économies les plus dynamiques » de la planète, a-t-il argumenté. La jeunesse de sa population et sa croissance économique « augurent d’un statut de puissance« .

 

 

Roger Musandji
Paris – Oeildafrique.com

 

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
kabilaonu

Related Articles

Barack Obama demande aux voisins de la RDC de cesser d’aider les rebelles

Barack Obama a appelé lundi 1er juillet à Dar es Salaam les pays frontaliers de la République démocratique du Congo

RDC : Joseph Kabila annoncé en France pour une visite officielle à l’Élysée d’ici le 21 mai

D’ici le 21 mai prochain, le président congolais, Joseph Kabila se rendra à Paris pour un tête-à-tête avec son homologue

RDC: Cables WikiLeaks : Kabila et sa "clique"

Tel que révélé par WikiLeaks, le regard de la diplomatie américaine sur Joseph Kabila et son entourage est peu flatteur.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*