RDC: Kabila renouvelle la demande africaine pour un siège permanent à l’ONU

RDC: Kabila renouvelle la demande africaine pour un siège permanent à l’ONU

Joseph Kabila a la tribune de l'ONU

Joseph Kabila a la tribune de l’ONU

Le président congolais Joseph Kabila a réitéré la demande africaine pour un siège permanent à l’ONU. En effet, lors de son allocution à la tribune de l’assemblée générale des Nations unies, Kabila déclare qu’Il est « plus que temps » que l’Afrique obtienne un siège permanent au Conseil de sécurité.  Puis d’ajouter que la composition actuelle du Conseil de sécurité, où seuls les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France et le Royaume-Uni jouissent d’un statut de membre permanent, n’est « pas normale ».

« Il est temps, plus que temps, que cela change. C’est une question de justice, mais aussi la condition de notre efficacité collective », a-t-il dit, sous les applaudissements.

Pour le chef de l’Etat congolais, l’évolution économique de l’Afrique renforce le plaidoyer pour une meilleure représentation à l’ONU. Le continent compte « six des dix économies les plus dynamiques » de la planète, a-t-il argumenté. La jeunesse de sa population et sa croissance économique « augurent d’un statut de puissance« .

 

 

Roger Musandji
Paris – Oeildafrique.com

 

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
kabilaonu

Related Articles

RDC: Jean Pierre Bemba, l’homme de Museveni

Les larmes d’une femme pleurant l’absence d’un mari a tout pour toucher les âmes sensibles. Il y a quelques jours,

RDC : Moise Katumbi annonce sa candidature à la Présidentielle

C’était prévisible. C’est maintenant officiel. Moise Katumbi a annoncé ce mercredi sa candidature à la prochaine élection présidentielle en République

Un hôtel de 15 étages construit en 6 jours

Les chinois n’ont pas fini de nous étonner par leurs capacités à travailler dur et celà jour et nuit. La

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*