RDC: L’après Tshisekedi ça coince, par ci, par là…

Etienne Tshisekedi le 9/8/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Etienne Tshisekedi le 9/8/2011 au stade des martyrs à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Son arrivée agite Kinshasa depuis quelques jours déjà. Lui, c’est Katebe Katoto. Un riche homme d’affaires qui a toujours été proche des politiques congolais. D’abord à suncity en 2002.

Il se raconte qu’il distribuait des sous aux politiques pour influencer leurs prises de positions, il semblerait que l’homme se rêvait premier ministre soit vice président. Mais je n’y étais pas, je ne peux en dire plus.

Ensuite, il y a eu Genval. Ahahahah, alors là je me frotte les mains. À Genval, Katoto c’est le boss ! Le boss qui traîne au restaurant, qui ne participe presque pas aux échanges mais à qui on rend des comptes.

C’est aussi celui qui rencontre Etienne Tshisekedi quand il le souhaite. Au point de faire presque du forcing et permettre à une journaliste, la seule d’ailleurs qui a pu arracher, quelques petites minutes d’interview au président de l’UDPS à Genval.

Katoto Katebe c’est l’autorité morale de l’Alternance pour la République, la plateforme qui soutient la candidature de Moïse Katumbi, son jeune frère, à la présidentielle.

Katoto c’est surtout celui qui facilite le contact Tshisekedi – Kyungu, Tshisekedi – Katumbi. Il avait donc du crédit au près d’Etienne Tshisekedi. À l’époque, j’avais écrit dans un article qu’il susurrait à l’oreille de Tshisekedi et je crois que je n’avais pas tort puisqu’il fait même partie des dernières personnes qui ont rencontré le sphinx de Limeté, peu avant sa mort. Les militants de l’UDPS l’accuse d’avoir peut être précipité la mort de leur leader et l’homme d’affaires décide de ne pas venir rendre hommage à son ami. Il va même présenter ses condoléances, en passant, à la famille, sur tv5.

À Genval Katoto est accessible pour les interview mais certains cadres de l’AR ne lâche pas du tout. Même les plus hauts cadres ont les yeux grandement ouverts. Chaque seconde de Katoto compte pour eux. Pour discuter politique peut être, en tout cas, dans les couloirs de Genval tout le monde sait qu’il a des sous, du cash, qu’il faut [ peut-être ] soutirer.

Mais Genval, c’est aussi la rencontre des personnes qu’on peut considérer comme des agents doubles. Elles sont là, à traîner dans les couloirs, à s’approcher de certains journalistes pour discuter, glisser quelques analyses dites impartiales, quelques scoops, faire même des remarques sur les angles peu flatteurs avec lesquels vous avez traité un papier la veille, proposer des angles, proposer des politiques pour l’interview. Il fallait avoir beaucoup de rigueur, pour sortir de Genval sans l’étiquette d’un communicant. Car il y avait un vrai travail de pro. Mais ces gens là, ne travaillent pas pour l’image d’Etienne Tshisekedi. Ainsi, on comprend que le sphinx de Limeté, n’était qu’une vraie valeur marchande, l’objectif pour certains c’était d’obtenir un visa pour Kinshasa, l’exil devenait chiant et pas bénéfique pour les affaires. l’Udps n’a pas anticipé les choses, l’Udps s’est peut être beaucoup surestimer ? Avec la présence de Tshisekedi oui, mais aujourd’hui  » l’oncle Scar dit: Papa n’est pas là pour vous sauver ! » [ Parenthèse ]

Je considère que le parti s’est fait piéger. Peu importe, si les politiques sont calculateurs, les hommes d’affaires convertis politiques les sont, encore plus. Et pas [ toujours] pour des bonnes raisons mais pas [ forcément ] pour les mauvaises aussi. #PatriceTalon… La preuve. Hier faiseur des rois, aujourd’hui roi du Bénin. Après Tshisekedi, ça coince et il faut le dire. L’argentier voudrait bien être premier ministre, un poste [ Réservé] au fils de son ami… Le rassemblement bloque ! Le suspend. Alors il débarque à Kinshasa et fait exprès de rendre publique la somptuosité avec laquelle il a effectué son voyage.

Plus d’exil, c’est fini, le billet pour Kinshasa, nous a été donné avec l’accord de la Saint Sylvestre, au nom de #Tshisekedi.

Ceux qui le connaisse, savent qu’il y a quelques sous, du cash à Kin, il faut peut-être les soutirer… Pourvu de rester constant.

Pendant ce temps, son jeune frère a donné sa langue au chat, il ne veut pas soutenir publiquement son frère qui perturbe un peu l’ordre. Depuis décembre, il lui fait la pression, Katumbi ne cède pas. ça coince par ici. l’UDPS ne sait pas trop si elle doit continuer à envisager la primature ou le CNSA. Ça coince par là. L’après Tshisekedi, jusqu’ici, Joseph Kabila, se régale…enfin pour l’instant. #ASuivre

Ange Kasongo Adihe

 


Tags assigned to this article:
politiqueRassemblementRDC

Related Articles

RDC : limogeage du chef de la police de Kinshasa, Célestin Kanyama

Le Colonel Elvis Pangala Nawej, commissaire provincial adjoint de la police en charge de l’administration, a été officiellement désigné, pour

Décès de Papa Wemba, les témoignages émouvants de la veuve Amazone

S’il est une personne inconsolable à la suite du décès de Papa Wemba, c’est évidement son épouse. Au lendemain de

RDC: volonté de transparence lors du procès des accusés du colonel Mamadou Ndala

  Le procès des accusés du meurtre du colonel congolais Mamadou Ndala, figure emblématique des progrès de l’armée pour tenter

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*