RDC : Moïse Katumbi annonce son retour à Kinshasa « avec la dépouille » de Tshisekedi

Moïse Katumbi

Moïse Katumbi| via Getty Images

L’opposant congolais Moïse Katumbi Chapwe a annoncé jeudi son retour au pays « avec la dépouille » d’Etienne Tshisekedi, le président d’un parti d’opposition décédé la semaine dernière à Bruxelles lorsqu’elle sera rapatriée en République démocratique du Congo (RDC). « Je vais rentrer avec la dépouille à Kinshasa », a-t-il déclaré à quelques journalistes à son arrivée à la basilique de Koekelberg pour participer à un requiem en mémoire de M. Tshisekedi.

« C’est clair et définitif », a ensuite précisé M. Katumbi à l’agence Belga.

Ce riche homme d’affaires, ancien gouverneur de la province du Katanga (sud-est de la RDC), a démissionné du parti du président Joseph Kabila en septembre 2015 pour passer à l’opposition.

Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle – dont la date n’a pas encore été fixée en dépit de l’expiration du mandat de M. Kabila le 19 décembre dernier -, M. Katumbi e été condamné à trois ans de prison dans une affaire de spoliation d’immeuble et est sous la menace d’un procès pour recrutement de mercenaires. Ce qui le rend en principe inéligible.

Début du requiem à Koekelberg en mémoire de l’opposant historique

La dépouille de l’opposant historique congolais Etienne Tshisekedi wa Mulumba, décédé la semaine dernière à Bruxelles, est arrivée jeudi en fin de matinée, entourée des membres de sa famille, à la basilique de Koekelberg pour un requiem à sa mémoire, avant un rapatriement qui reste incertain. Plusieurs centaines de membres de la diaspora congolaise d’Europe et quelques responsables belges – dont la présidente du Sénat, Christine Defraigne, et l’ex-ministre des Affaires étrangères Louis Michel – se sont rassemblés dans l’immense basilique pour cet hommage, accompagné de musique et de chants congolais, a constaté l’agence Belga.

La dépouille de M. Tshisekedi a été portée à l’intérieur peu après 11h00 sous les objectifs de plusieurs équipes de télévisions et de photographes de presse.

Le parti de l’opposant, décédé le 1er février à Bruxelles à l’âge de 84 ans des suites d’une embolie pulmonaire, l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), a conditionné mercredi le rapatriement du corps de M. Tshisekedi à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale, objet de difficiles négociations à Kinshasa.

Avec lalibre


Tags assigned to this article:
kinshasaMoise KatumbiRDCtshisekedi

Related Articles

Joseph Kabila et ses sociétés fictives

À la veille des élections présidentielles qui doivent avoir lieu ce mois-ci, le 28 novembre 2011 en la République démocratique

Ces gens ne semblent pas encore comprendre le film

  « Avec la pression internationale, nous allons réussir à conquérir notre victoire » affirme Félix Tshisekedi en 2011. Le même discours

RDC: polémique sur l’interprétation de l’article 70 de la Constitution

A l’approche de la fin du second et dernier mandat de Joseph Kabila comme président élu de la République Démocratique

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*