RDC: Où est passé André Pantanjila? Nos choix détermine nos chutes

RDC: Où est passé André Pantanjila? Nos choix détermine nos chutes

 
En janvier 2013 André Pantanjila débarquait à Kampala dans les valises du M23 « uni » pour participer au dialogue avec le gouvernement Congolais. Celui que l’on croyait être le représentant, par défaut, de Mbusa Nyamwisi dans ce dialogue était bien assis à la dixième position entre les membres qui suscitaient la curiosité sur la rangée de rebelles, Vianney Kazarama,Ali Musagara et la seule femme du groupe Fifi Ngapwende.

A l’hôtel Silver Spring de Kampala où est loge le M23, l’ancien très proche du président du RCD-KML à Sandton City et Sunninghill Park de Johannesburg n’est pas un gâché ; mais il s’assume.

Sur toutes les photos souvenirs et dans toutes les conversations souhaitées avec la délégation du gouvernement Congolais, ce membre du M23 est dans le champ de la caméra.

Quand le M23 incorpore le groupe musclé des opposants de Kinshasa comme Roger Lumbala et la diaspora à la plénière du vendredi 11 janvier 2013, André Pantanjila ne fait plus partie de l’équipe qui siège dans la salle Meera de Munyonyo à Kampala.

Et vint la dislocation du M23.La guerre fratricide entre les rebelles va produire au jour des alliances voilées début Mars 2013 André Pantanjila fait un choix en détresse vers le groupe de Bosco Ntaganda et Jean-Marie Runiga. Au cœur d’un point de presse à Kibumba le lundi 04 Mars 2013 une photo prise par le journaliste Malivika Yalala et tant d’autres photographes et cameramen, révèle l’invraisemblable. Jean-Marie Runiga déplore la défection de Sultani Makenga en ces termes : « le dialogue reste la meilleure voie pour résoudre l’impasse politique en RDC…Je déplore la défection du général de brigade Makenga Sultani, ex-chef d’Etat-major général de l’armée révolutionnaire congolaise Anc en sigle, qui vient d’entrainer la mort d’hommes innocents » Celui qui est à sa double droite est André Pantanjila. Regard sérieux, visage renfrogné, teint clair, papiers en mains ; il est couvert d’un pagne rouge bariolé de carrelages multicolores au style particulier d’éleveur des hautes montagnes avec canne dans les jambes.

Ceux qui sont restés dans le M23 « vainqueur » disent que Pantanjila était en disgrâce avec Sultani Makenga à cause d’une histoire de blanchiment d’argent.
Début Avril 2013, les nouvelles venues de Gisenyi au Rwanda annonçaient André Pantanjila malade et interné dans un hôpital de la place. De tout ceci un fleuve d’idée et de questions coule dans les méninges en un résumé : « où est donc passé Pantanjila ? »

Le contrecoup de cette histoire est que Bosco Ntaganda a emporté dans son aura des personnes qui restent dans nos mémoires et leur destinée est une leçon.

Mwanza Kasongo
Goma / Oeil d’Afrique


Tags assigned to this article:
André PantanjilaRDC

Related Articles

RDC : la concertation débouche sur un catalogue de bonnes intentions

Les concertations nationales congolaises ont proposé jeudi, deux jours avant leur clôture, un catalogue de bonnes intentions, prônant une meilleure

Désormais, tous ces politiciens seront traqués s'ils déconnent

Hier, nous avons critiqué Mobutu pour son bilan, nous l’avons fait pour L-D kabila et surtout pour le fou à

Agression d’une danseuse : Koffi Olomide s’excuse et regrette « au plus profond de lui-même »

Interpellé puis expulsé du Kenya après avoir agressé une danseuse de son groupe, la star congolaise de la chanson Koffi

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*