RDC: Le parti de Joseph Kabila réitère sa volonté de réviser la constitution

RDC: Le parti de Joseph Kabila réitère sa volonté de réviser la constitution

Les cadres et membres du PPRD | Archives

Les cadres et membres du PPRD | Archives

Il n’est plus un secret pour personne que le parti au pouvoir en République Démocratique du Congo (RDC) entend modifier la constitution congolaise pour garder le pouvoir en permettant à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat.

Le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD, actuellement au pouvoir) entend toujours modifier la constitution de la RDC. Ce qui va permettre à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat présidentiel. Cette volonté s’est manifestée mardi, lors de la nouvelle sortie du secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Evariste Boshab. «Réviser la constitution, c’est aussi la respecter. Cette révision peut se faire par voie référendaire», a déclaré M. Boshab.

Le secrétaire général du PPRD a également indiqué que son parti entend aller aux élections locales et municipales programmées par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en 2015.

«En ce qui concerne la révision constitutionnelle – puisque tel est le sujet qui donne des insomnies à ceux qui prêtent au gouvernement et à sa majorité des intentions malveillantes – le PPRD réaffirme sa position constante; selon laquelle lorsque le peuple vous confie un mandat pendant une période déterminée, c’est pour que vous puissiez procéder également aux réformes institutionnelles nécessaires qui procurent le bien-être à la population», a déclaré Evariste Boshab devant les cadres du PPRD à Kinshasa.

M. Boshab estime que la constitution de la RDC a prévu la manière dont elle peut être révisée. «S’incruster dans cet interstice, c’est aussi respecter la constitution», a –t- il ajouté.  Le peuple congolais a donné mandat à ses élus, mais «garde également la possibilité de s’exprimer directement par la voie du référendum», a-t-il dit.

Le secrétaire général du parti de Joseph Kabila affirme que tout Etat qui se respecte doit pouvoir tirer les conséquences de l’évolution des mentalités, pour que la logique institutionnelle soit en harmonie avec les aspirations de la population. «Dans ce cadre, le PPRD tirera toutes les conséquences entre une constitution de paix de braves entre belligérants et une constitution dont la mission est de faire de notre pays un Etat émergent», avance cet homme de main du président congolais.

Des déclarations qui contrastent avec les propos tenus à Kinshasa en juillet 2013, par le même Evariste Boshab. Selon nos confrères de Radio Okapi, il avait déclaré à cette époque que son parti n’avait jamais réclamé la révision de la constitution de la RDC en son article 220.

Cet article 220 de la Constitution limite le mandat présidentiel.

Didier Assogba
©Oeildafrique.com

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
joseph kabilapolitiqueRDC

Related Articles

Et pourquoi pas un africain à la tête du FMI ?

Pravin Gordhan, ministre sud-africain des Finances verrait bien les pays du Sud à la tête du FMI. © AFP La démission

RDC: la pluie fait 5 morts et plusieurs dégâts à Mbanza-Ngungu

La pluie qui s’est abattue, dans la nuit du vendredi 5 avril, a fait cinq morts et d’importants dégâts matériels

RDC: la presse congolaise salue la réussite du sommet de la Francophonie

La presse congolaise salue, avec force louanges aux autorités, le sommet de la Francophonie qui vient de se clôturer dans

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*