RDC: Remaniement gouvernemental, Matata Ponyo reconduit

RDC: Remaniement gouvernemental, Matata Ponyo reconduit

Les jeux sont faits, le nouveau gouvernement promis par le président Joseph Kabila, à la fin des concertations nationales de septembre 2013 a finalement pris forme et devrait être annoncé ce weekend.

Le nouveau Premier ministre de RDC, Augustin Matata Ponyo, s'adressant à la presse à Kinshasa, le 19 avril 2012 au lendemain de sa nomination. AFP / Junior D. Kannah

Le nouveau Premier ministre de RDC, Augustin Matata Ponyo, s’adressant à la presse à Kinshasa, le 19 avril 2012 au lendemain de sa nomination. AFP / Junior D. Kannah

La principale décision qui émanait des participants aux concertations réuni, pour faire le point sur l’état de la nation congolaise aura finalement mis une année pour voir le jour. Les multiples consultations entre le président congolais et son opposition qui « beaucoup trop gourmande » ne permettaient pas à Joseph Kabila de réaliser le gouvernement de cohésion nationale. 

De l’aveu de certains membres de la majorité présidentielle, « le gouvernement aurait du voir le jour en moins de trois mois, si l’opposition n’avait pas cru en une sorte de remise en question de la légitimité de notre pouvoir. » Mais aujourd’hui, il n’est plus question de rester sur des tergiversations. Joseph Kabila a pris sa décision. Et le nouveau gouvernement sera une ouverture à l’opposition.

Matata reconduit

Du coté de Kinshasa, on ne parle plus de la nomination d’un nouveau gouvernement mais, d’un remaniement gouvernemental. En effet, l’actuel premier ministre, Matata Ponyo a obtenu l’assurance d’être reconduit à la tête de l’exécutif congolais. Reçu en début de semaine durant deux heures par le chef de l’Etat, Matata avait laissé transparaître une joie annonçant son maintient au poste de premier ministre. Joseph Kabila avait pris le soin de recevoir monsieur  Gizenga, chef de fils du PALU en début de week-end. De même que l’ARC d’Olivier Kamitatu. L’Autorité morale de la Majorité, aurait plaidé et soutenu le maintien, pour une année encore, de Matata à la tête du Gouvernement. Ce dernier faisant l’objet d’une contestation de la part de certains chefs de partis politiques de la Majorité.

Fort de cette assurance, Matata a répondu aux questions de Radio France Internationale et défendu le bilan économique et social de son gouvernement.  Pour lui le « social » est « une réalité de l’action gouvernementale » citant entre autres le Projet de Réhabilitation et Reconstruction des Infrastructures Scolaires.

Il y déclare également : « La croissance enregistrée en RDC permet au Gouvernement, sous le leadership du Chef de l’Etat, de reculer les murs de la pauvreté.« 

Au sujet de la sécurité, le Chef du Gouvernement a rappellé que : « Le leadership du président de la République a permis la sécurisation de l’ensemble du pays (…) et de mettre fin au M23« .

Qui dans le nouveau gouvernement?

La conclusion des concertations nationales devrait être respectée par la nomination de certains participants aux dites travaux. L’Opposition républicaine du président du Sénat, Léon Kengo devrait récolter un nombre de ministères non négligeable.

Du côté de l’Opposition dite « radicale », la venue du prochain Gouvernement est un non événement. A l’Udps, bien que son président Etienne Tshisekedi soit toujours en convalescence à Bruxelles, on s’attend tout simplement à la conquête de l’impérium. L’UNC de Vital Kamerhe, le MLC de Jean-Pierre Bemba ainsi que d’autres formations politiques d’oppositions qui comptent avaient déjà rejeté l’idée d’intégrer le nouveau gouvernement et attendent le calendrier électoral global plus particulièrement les présidentielles en 2016.  Il reste à savoir jusqu’où ira la cohésion nationale annoncée.  Alors plus que quelques heures avant de voir le nouveau visage du gouvernement congolais.

Roger Musandji
Paris – Oeildafrique.com

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
gouvernementjoseph kabilamatataRDC

Related Articles

Burkina: renfort de poids pour Compaoré

  Le troisième parti politique du Burkina Faso a annoncé samedi qu’il voterait la semaine prochaine le projet de loi

L’Ivoirien Blé Goudé accusé de meurtres et viols devant la Cour pénale internationale

Les hommes sous l’autorité de l’Ivoirien Charles Blé Goudé, proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, ont tué, violé, brûlé vifs et

Une réclusion à perpétuité se dessine contre Thomas Lubanga

Les juges doivent désormais fixer la peine à infliger au fondateur de l’Union des patriotes congolais, écroué à la Haye depuis 2006.

7c ommentaires

Espace commentaire
  1. Job Simeon
    Job Simeon 12 septembre, 2014, 09:56

    « Sous le leadership du chef de l’Etat ».Invité sur RFI ce jeudi 11 septembre, Matata Ponyo s’est fendu d’une basse flatterie à la gloire d’alias Kabila. En effet, à la question de savoir quel est le bilan de son gouvernement, Matata s’est fendu d’une longue dithyrambe ,insistant sur le leadership de son président. Or, selon la constitution, le premier ministre est chef du gouvernement. Mais la RDC, c’est la RDC. Aucun premier ministre ne peut se permettre de se comporter ni d’agir en chef de gouvernement, au risque de se heurter à la susceptibilité maladive du fils d’Adrien Kanambe.Mais Matata a une excuse : avant lui, Adolphe Muzito n’avait pas bronché quand, par une simple missive, alias Kabila l’avait dépossédé de ses prérogatives constitutionnelles, celle relative notamment à sa qualité d’ordonnateur principal du budget de l’Etat. D’où ma question : en RDC, avons-nous un premier ministre ou un premier commissaire d’Etat?

    Répondre à ce commentaire
  2. Papy eloko
    Papy eloko 12 septembre, 2014, 10:39

    Un gouverne et ment de la cohesion nationale?, Donc par le fait d’accepter les recommendations de ette concert tension des membres de la majorite du ventre, Donc on peut respirer le bonheur de ne pas voir notre constitution revisee selon les memes recommendations et en 2016 il y aura,selon Mende On Ment Langa, un passage civilise du flambeau entre un president qui entre et uu kanambe kabila qui sort n’est ce pas?

    Répondre à ce commentaire
  3. John
    John 12 septembre, 2014, 12:00

    Ce n’est pas un gouvernement de cohésion nationale mais plutôt la fin du bal des chauves car maintenant nous savons qui est de la majorité ou de l’opposition. Les 2 camps étant identifiés le vrai dialogue peut maintenant commencer.

    Répondre à ce commentaire
  4. Léon
    Léon 12 septembre, 2014, 15:32

    Il n y’a que ceux qui sont à l’extérieur de la RDC qui passent leur temps à critiquer leur propre pays et dirigeants….

    Nous qui vivons tjr dans notre beau pays, sans le fuir, nous somme témoins des routes en constructions qui permettent le désenclavement des provinces, de la construction et modernisation des écoles qui permettent à nos enfants une meilleur éducation et un avenir garanti, de la construction des hôpitaux et centres de santé pour une meilleure accessibilité aux soins par la population, etc…

    Nous somme également témoins de la modernisation et l’amélioration du traitement des fonctionnaires qui sont payés chaque mois à la banque et ceci 2 semaines en avance ( à partir du 15 de chaque mois) contrairement à l’ancienne époque où les fonctionnaires observés plusieurs mois, voir années, de misérables salaires impayés !

    Même si nos actuels dirigeants n’ont pas encore atteins la perfection, toute la communauté étrangère (FMI, banque Mondial, pays partenaires…) reconnait les performances avérées de nos dirigeants.

    Continuez à rêver en critiquant votre pays et vos dirigeants, nous nous avançons avec notre pays d’avenir et nos dirigeants qui se sacrifient pour son émergence.

    je souhaite bon courage et bonne continuité à joseph KABILA !

    Répondre à ce commentaire
    • Jean Pierre
      Jean Pierre 13 septembre, 2014, 14:52

      Quelles routes sont-elles construites pour desenclaver le pays? Parce que les fonctionnaires sont maintenant payes a la banque, vous appelez ca amelioration du traitement? Est-ce pour un paiement le travail doit etre handicape pour autant de jour que la paie dure?
      Arretons de faire l’avocat du diable!

      Répondre à ce commentaire
  5. freddy kutoma
    freddy kutoma 17 septembre, 2014, 13:09

    On a toujour clamé que au Congo-Kinshasa il ya des « Intelectuels » mais au vu de ce qui se passe, cette thèse me paraisse fausse. Les gens qui ne parvienne pas à redresser leur pays.

    Répondre à ce commentaire
  6. Princess Flor Bendela
    Princess Flor Bendela 15 décembre, 2014, 08:22

    theoriquement il existe des intetellectuels en RDc mais pratiquement leur intelligence s arrete a leur propre ventre.
    c est vrai que nous pouvons dire qu’il ya avancement d’un pas.
    mais il est dit il ne faut pas reporter a demain ce qu’on peut faire aujourd’hui.
    il ya moyens de faire dix pas mais nos dirigeants font un seul pas.ils ne sont pas encore digne de felicitations ,peut etre d’encouragement bien qu’ils prennent des siecles pour faire un seul pas…

    Répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*