RD Congo: des opposants à Dakar pour demander à Kabila de libérer les prisonniers politiques

RD Congo: des opposants à Dakar pour demander à Kabila de libérer les prisonniers politiques
Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila|Reuters

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila|Reuters

Des membres de l’opposition politique en République démocratique du Congo (RDC) ont appelé, vendredi à Dakar, le Sénégal, en tant que pays qui préside la Francophonie d’exiger à Joseph Kabila la libération de Eugène Diomi Ndongala et d’autres prisonniers politiques.

«La MPP, le PARESO, et l’UDPS sollicitent l’intervention du Président Macky Sall, en sa qualité de président du pays qui assure la présidence de la Francophonie, pour la libération d’ Eugène Diomi Ndongala, porte-parole de la MPP et président de la Démocratie Chrétienne (DC) ainsi que tous les prisonniers politiques », en République démocratique du Congo, s’est exprimé, vendredi à Dakar, Kuta Rigobert, lors d’une conférence de presse.  

Eugène Diomi Ndongala, leader de Démocratie chrétienne a été condamné en mars 2014, à six ans de prison par la Cour suprême pour viols sur mineures.

En novembre 2011, la RDC a organisé des scrutins dans le cadre des élections générales (présidentielle et législatives). Au terme de ces votes, le président congolais Joseph Kabila avait été réélu pour un second mandat, avec 48,9 % des voix contre 32,3 % pour son rival et principal opposant Etienne Tshisekedi.

L’élection de Kabila avait été contestée par Etienne Tshisekedi qui s’était autoproclamé président élu, entraînant une période de troubles et d’affrontements politiques caractérisée par de nombreux morts.

Joseph Kabila ne devrait pas pouvoir se représenter pour un nouveau mandant en 2016, suivant les dispositions de la constitution de la RD Congo.

Compte tenu des échéances électorales en RDC, la délégation congolaise s’est entretenue avec les responsables politiques sénégalais afin de voir comment faire pour que les élections se déroulent dans de bonnes conditions au Congo.

« Notre voyage au Sénégal revêt une importance capitale, car la RDC connaîtra en 2016 plusieurs élections dont celles législatives et présidentielle. C’est aussi pour nous l’occasion de nous imprégner des méthodes de travail de la CENA, (Commission électorale nationale autonome du Sénégal)», a expliqué Rigobert Kuta, président national du PARESO.

«En ce qui concerne les élections de 2016 en RDC, (…) la Commission nationale électorale indépendante a, de manière unilatérale et non consensuelle, publiée le calendrier le calendrier électoral. Nous disons qu’il s’agit d’un calendrier irréaliste et non réaliste dans les termes et délais tels que prévus », a affirmé Kuta Rigobert. Il a indiqué que les contraintes de la CENI pour le respect de ce calendrier sont nombreuses.

Kuta est membre d’une délégation de la Majorité présidentielle populaire de l’Union pour la démocratie et le progrès social (MPP-UDPS), coalition de plusieurs partis de l’opposition en République démocratique du Congo. Formée en avril 2012 autour de l’UDPS et son candidat Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, la délégation séjourné au Sénégal dans le cadre d’une tournée qui permet aux Congolais de s’imprégner des meilleures pratiques démocratiques sur le continent.

© OEIL D’AFRIQUE


Tags assigned to this article:
kabilapolitiqueRDCongo

Related Articles

Centrafrique: nomination d’un nouveau gouvernement de large ouverture

  Le Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a annoncé vendredi la formation d’un nouveau gouvernement de large ouverture, comptant une

RDC : Le 31 Juillet à Kinshasa, l’opposition en meeting, et la majorité ?

Le dernier jour du mois de juillet s’annonce palpitant dans la ville de Kinshasa. La capitale de la République Démocratique

Tchad : un Français, se disant opposant à Idriss Déby, expulsé

Un Français, Thomas Dietrich, se présentant comme opposant au régime tchadien, a été expulsé vers le Cameroun lundi matin, après

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*