Réduction du mandat présidentiel : Macky Sall confirme le quinquennat

Réduction du mandat présidentiel : Macky Sall confirme le quinquennat
Les quotidiens sénégalais de ce samedi reviennent sur la sortie du président Macky Sall la veille en France, sur la réduction du mandat présidentiel de sept à cinq et affirment que le chef de l’Etat sénégalais confirme le quinquennat, comme il l’avait promis entre les deux tours de la présidentielle de 2012.

«Réduction du mandat présidentiel : Macky confirme le quinquennat», titre Sud Quotidien, ajoutant que le président sénégalais est plus que jamais déterminé à réduire son mandat présidentiel de 7 à 5 ans, conformément à son engagement.

«C’est une manière de rectifier tous ses partisans qui semblent ramer à contre-courant de sa promesse électorale», commente Sud Quotidien.

«La réduction de mon mandat se fera par référendum ou par vote parlementaire», dit Macky Sall, à la Une du Soleil.

Dans ce journal, il ajoute : «J’ai été élu pour 7 ans. J’ai déjà engagé les réformes constitutionnelles et il y a déjà une commission que j’ai confiée au président Amadou Makhtar Mbow qui est en train de travailler sur la question. Cette commission me soumettra des propositions, parmi lesquelles la première mesure sera la réduction du mandat en cours de 7 à 5 ans».

«Macky lâche ses 2 ans sur le perron de l’Elysée», souligne L’Observateur, qui relaie ces propos d’un juriste qui estime que la voie référendaire est celle royale. Toute chose qui fait écrire au Populaire : «Macky Sall persiste».

De son côté, L’As explique qu’en prenant cette décision, Macky Sall «désavoue Alioune Badara Cissé, Moustapha Cissé Lô et Jean-Paul Dias».

Cette décision de Macky ne convainc pas Walfadjri qui indique à sa Une que le chef de l’Etat est toujours hésitant.

La traque des biens mal acquis, autre fait saillant de la visite de Macky en France est aussi en vogue dans la presse sénégalaise.

«Hollande promet le soutien de la Justice française», informe Walfadjri.

Pourtant, le débat sur la transaction des biens mal acquis se poursuit dans Le Populaire, qui note les sorties de Abou Abel Thiam porte-parole de Macky et Me El Hadj Diouf un des avocats de l’Etat dans la traque des deniers détournés.

La veille, Me Diouf soutenait dans Le Populaire que Macky demande aux détourneurs de verser 80% des sommes concernées et de prendre les 20% restants.

«Le Forum civil dénonce une promotion du vol», dit Le Pop, qui souligne que Abou Abel Thiam affirme : «Le Président n’est pas dans la fixation des quotités, c’est du ressort de la justice».

La libération vendredi, hier, de Condetto Niang après six mois de prison, ancien PCA de la LONASE fait aussi la Une de L’As.

«Il laisse en prison son co-détenu Baïla Wane (ancien Dg de la LONASE) qui séjourne depuis quelques mois au pavillon spécial de l’hôpital Principal», explique ce journal.

A la Une de La Tribune, c’est Jean-Paul Dias qui prend le contre-pied de la Justice en soutenant que «Thierno Ousmane Sy et Aïdara Sylla (sont) injustement incarcérés».

ET/of/APA/ODA

Tags assigned to this article:
macky sallsénégal

Related Articles

Sénégal: violences au menu de la campagne pour le référendum

La campagne pour le référendum bat son plein, six jours après son ouverture officielle. Les camps du “Non” et du

L’ancien président tchadien Hissène Habré condamné à la prison à vie

Hissène Habré a été fixé sur son sort ce lundi 30 mai à Dakar. Reconnu coupbale de crimes de guerre,

Pour dénoncer des viols, des Djiboutiennes en grêve de la faim

De l’eau, du jus de pomme, du thé sucré: depuis onze jours, Fatouma, Aïcha et les autres, n’ont rien mangé.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*