Said Djinnit sur la lutte contre le terrorisme au Sahel: «La clé du succès, c’est la coopération entre tous les pays»

Said Djinnit sur la lutte contre le terrorisme au Sahel: «La clé du succès, c’est la coopération entre tous les pays»

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest, Said Djinnit

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, Said Djinnit

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, Said Djinnit a préconisé, vendredi, à Dakar, une coopération internationale pour faire face au terrorisme.

Ce qui indigne le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest, c’est l’enlèvement par Boko Haram de 200 jeunes filles lycéennes au Nigéria. Said Djinnit l’a fait part vendredi à Dakar, au cours d’une conférence de presse et entend œuvrer pour la lutte contre le terrorisme. Pour cela, il annonce des visites de haut niveau au Nigéria pour mobiliser le soutien et la solidarité de la communauté internationale à l’endroit du peuple et du gouvernement nigérian. «La clé du succès, c’est la coopération entre tous les pays », a-t-il affirmé.

Le chef du Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA), s’est dit outré par les déclarations de leaders de Boko Haram «sur le sort que le terroristes veulent réserver à ces jeunes filles. «Nous sommes en solidarité avec les familles affectées et aussi avec le peuple du Nigéria», a réaffirmé M. Djinnit.

C’est le 14 avril dernier, que quelque 200 lycéennes nigérianes, âgées de 12 à 18 ans, ont été enlevées dans l’Etat de Borno, au nord du Nigeria, par Boko Haram. De type islamiste, cette organisation terroriste nigériane promeut le Jihad et rejette l’éducation occidentale.

Depuis 2009, elle s’illustre par une série de violences à l’encontre du gouvernement et des populations du nord-Nigéria, qui a provoqué la mort de plus de 1.500 personnes depuis début 2014, selon des chiffres officiels.

Selon M. Djinnit, la situation de ces otages est venue illustrer le fait que le terrorisme est une mission qui concerne tout le monde. «Nous avons appelé toute la région à renforcer sa coopération pour faire face à ce fléau du terrorisme. Cet acte supplémentaire posé par le Boko Haram a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase», s’indigne le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest.

Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont décidé d’aider les autorités nigérianes à retrouver les jeunes filles enlevées par ce groupe radical. La Chine a également promis une aide dans ce sens.

Baba Mballo
Dakar – Oeildafrique.com

 


Tags assigned to this article:
Sahelterrorisme

Related Articles

Le président libanais en visite officielle en Côte d’Ivoire

Le général Michel Sleiman qui a entamé jeudi une visite officielle de 72 heures en Côte d’Ivoire, a été fait

Italie: un sénateur compare la ministre Cecile Kyenge à un orang-outan

Dès sa prise de fonction fin avril, la ministre Cecile Kyenge a été la cible d’agressions verbales et menaces de

RMC, la tablette « made in Morocco »

Mohammed Chakib Rifi, patron de DataPlus, a pris le marché de vitessse en lançant des tablettes numériques avant le smartphone.

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*