Sanctions de l’UE et des USA: la RDC appliquera t-elle la réciprocité ?

Joseph Kabila

Le président congolais Joseph Kabila, le 5 avril 2017 à Kinshasa|©DR

Les sanctions américaines et européennes sont sans nul doute moyennement appréciées par Kinshasa. Encore silencieux, les dirigeants congolais risquent d’appliquer le principe de réciprocité.

Le pouvoir de Kinshasa continue de faire face à une pression des instances internationales. L’Union Européenne et les États-Unis d’Amérique ont confirmé les sanctions prises contre plusieurs hauts dirigeants congolais. Une série de décisions qui confirme l’image négative qu’a aujourd’hui la RDC auprès de ses partenaires historiques tels que la France, Les USA et la Belgique.

Pourtant selon Jeune Afrique (Mag du 4 – 10 juin 2017) les autorités Congolaises n’étendent pas se laisser faire. Les conseils du Président Joseph Kabila étudient la possibilité d’appliquer le principe de réciprocité. Une liste des personnalités occidentales serait sur le point d’être publié.

La riposte serait des mesures ciblant des ressortissants occidentaux installés en
 RD Congo « impliqués dans la campagne d’intoxication et de désinformation de nos partenaires étrangers », indique un proche du chef de l’État congolais.

Œil d’Afrique


Tags assigned to this article:
kabilakinshasaRDCsanctionsusa

Related Articles

Congo: Denis-Christel Sassou Nguesso veut voir son père Président à vie

Denis-Christel Sassou Nguesso, fils de Denis Sassou Nguesso, parrain de la Dynamique pour la Nouvelle République vient de pousser de

Afrique du Sud: le rappeur Mos Def arrêté pour avoir présenté un faux passeport

Le rappeur américain Mos Def, Dante Terrel Smith de son vrai nom, a été arrêté à l’aéroport du Cap après

Diplomatie: la RDC aux abonnés absents sur la scène internationale?

La République démocratique du Congo, qui était annoncée à plusieurs rencontres internationales, n’a pas daigné faire le déplacement. Les autorités

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*