Sassou N’Guesso et le décès d’un officier de l’Armée congolaise en vedette dans la presse

Sassou N’Guesso et le décès d’un officier de l’Armée congolaise en vedette dans la presse

Le retour du président Sassou N’Guesso à Brazzaville après un séjour de travail d’une semaine en France et le décès au Maroc du général de division Blaise Adoua, directeur général de la sécurité présidentielle sont les deux sujets en vedette dans les journaux congolais de ce lundi.

« Denis Sassou N’Guesso satisfait de sa visite d’Etat à Paris », titre le Patriote, un journal proche du pouvoir qui souligne qu’ « avec plus de 30% de parts du marché congolais, la France qui a investi plus de 3 milliards d’euros au Congo en 2011,reste son premier partenaire ».

« Séjour du président de la République très,très ,très démocratique du »Gondwana » en France » ironise le journal  »Le Glaive » proche de l’opposition parlant du séjour de Denis Sassou N’Guessou en France.

‘’Le Glaive » qui qualifie ce séjour français
de Denis Sassou N’Guesso « d’alourdissant » critique tous les rencontres que ce dernier a eu avec les autorités françaises en parlant ‘’d’humiliation ».

Le quotidien ‘’Les dépêches de Brazzaville », va au-delà des aspects positifs de ce voyage et rapporte dans ses colonnes l’appel au dialogue lancé par le président Denis Sassou N’Guesso aux enseignants en grève dès son retour le 12 avril à l’aéroport de Maya-Maya .

« Si c’est un syndicat légal qui revendique ses droits et entre en discussion avec le gouvernement, il est étonnant que ces entretiens ne donnent pas de résultats raisonnables », rapporte les Dépêches de Brazzaville.

Le décès du général Blaise Adoua, un haut cadre des forces armées congolaises a également été évoqué par la presse congolaise.

« Le général Blaise Adoua rappelé à Dieu », titre le Patriote, parlant du décès du général de division directeur général de la sécurité présidentielle, là où les ‘’Dépêche de Brazzaville », titre : « décès au Maroc du général Blaise Adoua » .

« Le directeur général de la sécurité présidentielle, le général Blaise Adoua, est décédé hier matin, au Maroc, où il était admis pour des soins quelques semaines auparavant », précise les Dépêches de Brazzaville, rappelant que cet officier des forces armées congolaises était nommé à la tête de la sécurité présidentielle en 2007.

Il avait successivement dirigé la Garde républicaine et la zone de défense n° 9 Brazzaville.

Parlant du décès de Blaise Adoua’ ‘Le Glaive », titre : « Le décès du général Blaise Adoua au Maroc augure des échauffourées dans Brazzaville ».

« Certains congolais ont des bouches maudites. En date du 4 mars au matin, une rumeur des plus folles parlant déjà de la mort du général Blaise Adoua au Maroc était dans les coulisses. Cette information s’était répandue comme une traînée de poudre à Brazzaville alors qu’on n’en savait rien », a rappelé ‘’Le Glaive ‘’, soulignant que : « ceux qui avait envisagé sa mort depuis fort longtemps
savaient que leur coup lui serait fatal. »

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
congoPresse Revue

Related Articles

Des formations en langue chinoise à l’université Marien-Ngouabi

Université  Marien Ngouabi à Brazzaville L’ambassadeur chinois, dont le mandat au Congo arrive à son terme, a annoncé hier à

Congo-Brazza: Pourquoi le ministre Gakosso a quitté précipitamment New Delhi?

Le sommet Inde-Afrique aura été le spectacle d’une certaine fébrilité dont fait preuve aujourd’hui l’Etat Congolais. Présent à New Delhi,

Publireportage: Les zones économiques spéciales du Congo, le cas d’Oyo-Ollombo

La République du Congo compte bien accélérer son urbanisation. Les Zones Economiques Spéciales (ZES) devront permettre aux nombreux partenaires économiques

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*