Sénégal: 20 morts dans l’incendie d’un foyer religieux

les flammes qui ont ravagé mercredi la cité religieuse de Médina Gounass

les flammes qui ont ravagé mercredi la cité religieuse de Médina Gounass

Une vingtaine de personnes ont péri dans les flammes qui ont ravagé mercredi la cité religieuse de Médina Gounass située au sud-est du Sénégal dans la région de Kolda. L’incendie s’est déclaré alors que plusieurs fidèles étaient en retraite spirituelle.

Le feu qui s’est déclaré dans l’après-midi du mercredi, a ravagé de nombreuses tentes dressées sur le site religieux où des milliers de personnes convergent chaque année pour une retraite spirituelle.

Le bilan est lourd mais encore provisoire, selon un communiqué du gouvernement sénégalais. Au moins 20 morts, une cinquantaine de blessés et des pèlerins portés disparus sans compter les dégâts matériels.

Le daaka de Médina Gounass attire chaque année des milliers de pèlerins venus de plusieurs pays de la sous-région.
Ce sinistre a eu lieu pendant que le président Macky Sall recevait son homologue du Portugal, Marcelo Rebelo. Le chef de l’Etat a rappelé les mesures prises depuis 2012 pour lutter contre les incendies dans cette retraite spirituelle. “Il nous faut prendre les mesures d’accompagnement nécessaires avec la communauté en vue d’éviter ces accidents qui sont très malheureux”, a -t-il dit.

Oeil d’Afrique

 


Tags assigned to this article:
sénégal

Related Articles

L’homosexualité, sujet de discorde politique au Zimbabwe

Alors que l’Ouganda a décidé d’interdire les ONG qui défendent les droits des homosexuels, au Zimbabwe, l’homosexualité devient de plus

Sénégal: Le procès de Karim Wade renvoyé au 04 août prochain

Le procès de l’ancien ministre Karim Wade et ses présumés complices dans le cadre de la traque des biens dits

« L’actualité africaine en 5 titres » du 10 octobre 2016

Gabon : la rentrée scolaire reportée La rentrée des classes au Gabon a été reportée à une date non encore

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*