Sénégal : Karim Wade auditionné à la Cour de répression de l’enrichissement illicite

Sénégal : Karim Wade auditionné à la Cour de répression de l’enrichissement illicite

L’ancien ministre d’Etat, ministre de l’Energie, des Transports aériens, de la Coopération internationale et des Infrastructures, Karim Wade, est auditionné depuis ce vendredi 11 heures par le procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), Alioune Ndao.

Fils de Me Abdoulaye Wade, ex-président sénégalais (2000-2012), Karim Wade est mis en cause dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. Au terme de son audition par le procureur près la CREI qui fait suite à un feuilleton d’auditions par la section de recherches de la gendarmerie de Colobane (Dakar), M. Wade devrait recevoir une mise en demeure à l’issue de laquelle il aura un mois pour justifier l’origine licite de sa fortune.

Face aux gendarmes, il disait avoir en banque 8 milliards CFA avant 2000, année de l’accession de son père au pouvoir. Mais selon un quotidien sénégalais, dans sa parution de ce vendredi, le dossier d’accusation contre Karim Wade pèse 700 milliards F CFA.

Au quartier Point E où se trouve la CREI, la tension est vive entre policiers et militants du Parti démocratique sénégalais (PDS) qui promettent du «feu à Dakar, du jamais vu pour Macky et un acte politique jamais posé au Sénégal», ce jour d’audition du fils de son leader.

Youssou Diallo qui fut conseiller de l’ancien PM Souleymane Ndéné Ndiaye, a été arrêté et est actuellement au commissariat du Point E pendant que beaucoup de militants dont Sada Ndiaye, dernier ministre de la Fonction Publique du régime libéral, ont été éconduits.

Certains militants se sont sauvés en prenant la poudre d’escampettes. «Ce qui se passe aujourd’hui est synonyme du recul de la démocratie», estime l’ex-ministre de l’Intérieur libéral, Me Ousmane Ngom, lui aussi mis en cause dans les biens mal acquis comme Abdoulaye Baldé, Madické Niang, Samuel Sarr et Oumar Sarr.

 

APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
justiceKarim Wadesénégal

Related Articles

La femme africaine se fait une place dans le monde de l’entreprise

Sur le continent les femmes n’hésitent plus à prendre leur destin en main. Elles sont à la base de la

Togo: Faure Gnassingbé face à quatre concurrents à la présidentielle

Ils sont désormais connus, les prétendants au fauteuil présidentiel qu’occupe actuellement Faure Gnassingbé. Après la clôture du dépôt des candidatures,

La justice française s’oppose à la saisie des biens parisiens de Karim Wade

Saisie par les juridictions sénégalaises, la justice française s’est opposée à la saisie des biens parisiens de Karim Wade, condamné

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*