Sénégal : Macky Sall à la conquête des bailleurs de fonds pour la mise en œuvre du PSE à Paris

Sénégal : Macky Sall à la conquête des bailleurs de fonds pour la mise en œuvre du PSE à Paris

Il s’est ouvert lundi à Paris, le Groupe consultatif 2014 pour le Sénégal, une table ronde où les bailleurs sont sollicités pour mobiliser près de 3 000 milliards de F CFA (4,6 milliards d’euros environ) pour financer la relance de l’économie nationale. La rencontre est présidée par le président sénégalais Macky Sall.

Macky Sall

Il s’est ouvert lundi à Paris, le Groupe consultatif 2014 pour le Sénégal, une table ronde où les bailleurs sont sollicités pour mobiliser près de 3 000 milliards de F CFA (4,6 milliards d’euros environ) pour financer la relance de l’économie nationale. La rencontre est présidée par le président sénégalais Macky Sall.

Le but de la table ronde de Paris est de convaincre les bailleurs de fonds et des investisseurs internationaux au siège de la Banque mondiale en de pouvoir boucler les 3 000 milliards de F CFA (environ 4,6 milliards d’euros) nécessaire pour le financement de l’économie sénégalaise. Le Plan Sénégal émergent (PSE) présenté à cette occasion a été élaboré par le cabinet international McKinsey.

Le PSE, conçu sur la base de la Stratégie nationale de développement économique et social (le premier programme lancé par Macky Sall pour 2013-2017), doit permettre au Sénégal de réaliser une croissance économique d’au moins 7 % à l’horizon 2018, contre 4,6 % aujourd’hui. Il doit aussi l’aider à atteindre le statut de pays émergent en 2035.

Environ 4 000 milliards de F CFA sont nécessaire pour  la mise en œuvre de ce plan sur la période 2014-2018. La réunion du groupe consultatif de Paris a pour mission donc de réunir la majeure partie de ce financement. Le Sénégal sollicite des partenaires techniques et financiers (Banque mondiale, Union européenne, etc.) pour près de 1 900 milliards de F CFA. Des États-Unis à l’Europe en passant par les pays du Golfe et l’Asie, les autorités sénégalaises ont mené une vaste opération de séduction ces derniers mois. En témoigne le récent voyage de Macky Sall en Chine.

Les premières indications sont bonnes et le Sénégal pourrait même récolter un montant supérieur à celui attendu. Après l’étape de Paris, le Sénégal va organiser le même rencontre qui réunira les investisseurs privés (nationaux et internationaux) pour une somme s’élevant à un peu plus de 1 110 milliards de F CFA.

Le ministre sénégalais de l’Économie et des Finances, Amadou Bâ indique que sept secteurs porteurs capables de devenir de puissants leviers de croissance du Sénégal ont été identifiés. Il s’agit de l’agriculture, l’habitat social et la construction, mais aussi les mines, ainsi que les technologies de l’information et de la communication (TIC)

En plus de cela, une nouvelle loi destinée à encourager les partenariats entre public et privé a été adoptée. Le Sénégal mise en premier lieu sur ses ressources internes. Le pays devrait apporter plus de 984 milliards de F CFA au financement du PSE pendant les cinq prochaines années.

La conférence de Paris, à laquelle prend activement part le président sénégalais Macky Sall était initialement prévue en octobre 2013 avant d’être repoussée de quatre mois afin d’affiner le PSE. Elle prend fin ce 25 février.

Didier Assogba
Oeildafrique.com

 

 

Didier Assogba

Didier Assogba

Journaliste à Oeil d'Afrique. Basé à Lomé, Togo


Tags assigned to this article:
macky sallPlan Sénégal Émergentsénégal

Related Articles

Une monnaie unique pour Cinq pays d’Afrique de l’Est pour un marché régional efficace et une croissance rapide

L’Afrique de l’Est se lance vers une union monétaire en vue de la création d’un nouveau marché unique, bâtie sur

Economie: Bruxelles accueille la première édition du Rebranding Africa Forum

La première édition du forum économique Rebranding Africa se tiendra à Bruxelles le  18 octobre prochain. Dédiée à l’Afrique, l’objectif

Ebola, un business macabre très lucratif ?

Pendant que le virus Ebola continue à décimer des vies – principalement en Afrique de l’Ouest – certains profitent de

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*