Sierra Leone: un nouveau cas d’Ebola confirmé en Sierra Leone

Ebola

Image d’archives

Un nouveau cas de virus Ebola en Sierra Leone. Le décès d’une étudiante survenu jeudi dû au virus hémorragique a été confirmé alors que l’OMS annonçait la veille la fin de l’épidémie dans toute l’Afrique de l’Ouest. 

Face au décès jeudi d’une étudiante dû au virus Ebola, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que Freetown a agi rapidement face à ce nouveau cas. Par l’intermédiaire du nouveau centre national des opérations d’urgence, une équipe conjointe, composée des autorités locales, de l’OMS et des partenaires, enquête sur l’origine du cas, recherche les contacts et met en place des mesures de lutte pour éviter toute nouvelle transmission. Selon l’organisme, ce nouveau cas témoigne de la persistance du risque de résurgence du virus dans les pays affectés.

Dans son communiqué de presse du 14 janvier, l’OMS avait souligné qu’il y avait toujours un risque de nouvelles petites flambées d’Ebola dans les mois à venir en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone à cause de la persistance du virus chez les survivants après la guérison. L’OMS précisait que la Sierra Leone se trouve encore dans la période de surveillance renforcée, d’une durée de 90 jours, après la déclaration de la fin de la transmission du virus Ebola dans le pays, le 7 novembre 2015. Cette période a été définie pour s’assurer qu’aucune chaîne de transmission n’est passée inaperçue et pour détecter toute nouvelle résurgence de la maladie.

Ce n’est pas la première fois qu’un pays annonce la fin de l’épidémie puis confronté à un nouveau cas. Le Liberia avait vu la maladie être déclarée finie avant qu’elle ne réapparaisse dans le pays.

Selon le dernier bilan de l’OMS, l’épidémie d’Ebola a fait plus de 11 300 morts et plus de 28 500 personnes ont été infectées depuis l’apparition de la maladie en Guinée en 2013.


Related Articles

Terrorisme : Un chef jihadiste mauritanien tué lors d’une attaque au Mali

AL-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a annoncé lundi la mort, au Mali, de l’un de ses chefs, le Mauritanien Aboubacar

Guerre civile en Sierra Leone : Charles Taylor condamné à 50 ans de prison

L’ancien président du Liberia Charles Taylor a été condamné mercredi par la justice internationale à 50 ans de prison pour

Centrafrique: Nicolas Tiangaye désigné futur Premier ministre

L’opposition centrafricaine a désigné à l’unanimité l’opposant et avocat Nicolas Tiangaye comme futur Premier ministre du gouvernement d’union nationale qui

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*