Simone Gbagbo aurait fait ses premiers pas dans la folie

Simone Gbagbo aurait fait ses premiers pas dans la folie

Alors que son époux doit croiser le fer avec la cour pénale internationale, Simone Gbagbo est en proie à une démence. C’est en tout cas ce qu’a révélé un rapport onusien sur l’épouse de l’ancien homme fort de la Cote d’Ivoire.

Séparée de son mari et déchue de la plus laide des manières, l’ancienne première dame de la Côte d’Ivoire serait victime depuis peu de démence. Recluse contre son gré à Odienné dans le nord ivoirien, Simone Gbagbo est plus proche de la folie que d’un état psychique stable. Un fonctionnaire onusien l’a révélé à Koaci.com visité par Setal.net. Cependant, son état de santé mentale instable ne va pas pour autant l’extirper des griffes de la Justice ivoirienne puisque Simone Gbagbo est poursuivie pour crimes de guerre et de génocide.

C’est le 11 avril 2011 que le régime de Laurent Gbagbo est destitué par les nouvelles forces de la Cote d’Ivoire favorables à Alassane Ouattara, nouvellement élu Président de la république ivoirienne.

Setal

 

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
cote d'ivoireFolliepremière dameSimone Gbagbo

Related Articles

Le président tanzanien prie les réfugiés burundais de rentrer chez eux

Le président tanzanien John Magufuli a appelé jeudi les réfugiés burundais à rentrer dans leur pays, après avoir rencontré son

Une entreprise russe, Rosneft construit un oléoduc en Afrique

La compagnie pétrolière russe Rosneft participera à la construction d’un oléoduc reliant le Mozambique au Zimbabwe. La conduite servira à approvisionner

RDC : Il n’y aura pas de modification de constitution en vue d’un troisième mandat de Kabila

Il n’y aura pas de modification constitutionnelle en République Démocratique du Congo (RDC). Le ministre de l’intérieur congolais Richard Muyej

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*