Social: Journée de lancement de la fondation Elikya

Le 7 janvier 2017 s’est déroulé la journée de sensibilisation de la Fondation Elikya. Une rencontre qui a permit au membre de cette organisation de présenter les projets et objectifs de la fondation.

Présente au Canada, en France et Angleterre, la Fondation Elykia oeuvre aux près des enfants défavorisés et orphelins de la République démocratique du Congo. Parrainée par chroniqueur de la chaîne B-One TV (en RDC), Papi Mboma, aidera dans la promotion des actions de la fondation. 

Au cours de cette journée ayant pour thème  » je me souviens  » plusieurs intervenants se sont succédés afin de sensibiliser le public quant à la situation de ces enfants en RDC.

C’est le chanteur-poète, Dani Bumba qui a ouvert le bal, avec des textes très engagés notamment sur le sujet de la solidarité entre africains:  » On se donne des coups de coude mais on ne se sert pas les coudes  » dit-il dans son magnifiques poèmes  » Faux Frères  »

À la suite de cette ouverture en prose, la Fondation est rentrée dans le vif du sujet grâce à une conférence menée par l’écrivain David Mala Kinl, auteur du livre  »Noirs Migrants » sortie ce Lundi 09 janvier 2017. Répondant au thème du souvenir d’enfance.

Dans une ambiance bonne enfant, les participants ont également pu apprécier le groupe LodiaH2O qui a interprété son dernier titre  »Sundama ». 

D’autres associations partenaires étaient également présente. Une manière pour la Fondation Elykia de fédérer autour d’un même idéal, le bien vivre en RDC. L’association Tala Mosika a présenté ses actions de  sensibilisation à la faveur du développement durable. 

Découvrez l’événement grâce au résumé vidéo réalisé par l’équipe de Joe kodi.

Une journée de sensibilisation ayant pour même thème  » je me souviens  » avait également eu lieu au Canada le 3 décembre 2016  Les co-fondatrice de la Fondation Elikya avait ouvert la marche grâce à un atelier de sensibilisation qui avait pour but de mettre en lumière le contraste entre l’enfance de la diaspora et celle d’un enfant au Congo.

À l’aide d’une vidéo pleine d’émotion d’un orphelin en RDC, elles ont su créer des échanges et interactions avec le public, en faisant appel à leur empathie,  et en les invitant à partager leur ressenti. Le tout, dans le but d’amener le public à s’interroger sur ce qu’il pourrait faire face à une telle situation.

En effet, la Fondation Elikya à été crééé à l’initiative de ces jeunes d’origines congolaises désirant faire part à ce nouveau mouvement en marche, celui de la jeune diapora sensible aux développement de leur pays d’origine!


Tags assigned to this article:
associationEnfants de ruesRDC

Related Articles

Un hélicoptère de l’Onu s’écrase en RDC

Les quatre membres d’équipage d’un hélicoptère des Nations unies qui s’est écrasé samedi après-midi près de Bukavu au Sud-Kivu, en

RDC: 51 morts, nouveau bilan du massacre de civils dans l’Est

Cinquante-et-un corps de civils ont été comptabilisés lundi à Beni, selon un nouveau bilan de la société civile, après un

Viols en RDC : « Ils cherchent de l’or dans nos vagins »

Par Valérie Dupont | Journaliste |RUE 89 En République démocratique du Congo, « les viols massifs se déroulent dans des villages près des zones

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*