Tchad: le président Idriss Deby Itno réélu pour un 5e mandat

Le chef de l'Etat tchadien Idriss Deby Itno |DR

Le chef de l’Etat tchadien Idriss Deby Itno |DR

Le chef de l’Etat tchadien Idriss Deby Itno a été réélu pour un cinquième mandat au premier tour de la présidentielle du 10 avril avec 61,56% des voix, selon les résultats provisoires publiés jeudi soir par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le chef de l’opposition, Saleh Kebzabo, arrive en deuxième position avec 12,80 % des voix. Laokein Kourayo Medar, maire de Moundou, capitale économique située dans le sud, est en troisième position avec 10,69 % des suffrages.

Plus de six millions d’électeurs étaient inscrits et le taux de participation a été de 71,11 %.

Au total, 13 candidats se présentaient à cette élection dont Idriss Deby, au pouvoir depuis 26 ans, disposant des structures d’Etat et de moyens financiers nettement supérieurs à ses adversaires, était le grand favori.

Sa victoire a été saluée par des coups de canon et des rafales de fusil automatique par les militants de son parti, le Mouvement patriotique du salut (MPS), qui s’étaient donné rendez-vous sur la vaste place de la Nation de N’Djamena, face au Palais présidentiel.

Avant la publication de ces résultats, huit candidats dont le chef de l’opposition avaient accusé le pouvoir de fraude et de hold-up électoral, estimant qu’aucun candidat ne peut l’emporter au premier tour au vu des résultats dont ils disaient disposer.

Le conseil constitutionnel doit avaliser ces résultats dans les prochains jours.

AFP

AFP

AFP

L’Agence France-Presse (AFP) est une agence de presse mondiale fournissant une information rapide, vérifiée et complète en vidéo, texte, photo, multimédia et infographie sur les événements qui font l’actualité internationale.


Tags assigned to this article:
Idriss Déby ItnoTchad

Related Articles

Tchad: Boko Haram pèse sur la vie à N’Djamena

« Les Boko Haram sont juste là, de l’autre côté », explique Dounama Boukar en montrant l’autre rive du Chari, le fleuve

RDC : la police disperse une foule de partisans de l’opposant Moïse Katumbi à Lubumbashi

La police congolaise a dispersé mercredi matin plusieurs milliers de partisans de l’opposant congolais Moïse Katumbi rassemblés autour et à

Centrafrique: Signature du 1er accord de cessez-le-feu entre rebelles séléka et anti-balaka

Rebelles séléka et anti-balaka de Centrafrique ont signé mercredi soir à Brazzaville un accord de cessez-le-feu, le premier après huit

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*