Teodorin Obiang dénonce la violation du droit international malgré la levée du mandat d’arrêt contre lui

Teodorin Obiang dénonce la violation du droit international malgré la levée du mandat d’arrêt contre lui

Le 2e vice-président de Guinée équatoriale en charge de la défense et de la sécurité, Teodoro Nguema Obiang alias Teodorin, fils du chef de l’Etat équatoguinéen, s’est dit « soulagé et satisfait mais déplore la violation du droit international par la France » suite à l’annulation par Interpol du mandat d’arrêt international émis en juillet 2012 par Paris contre lui pour possession de biens acquis avec de l’argent détourné en Guinée équatoriale et refus de se présenter devant les juges à Paris.

Mais malgré cette décision d’Interpol, la France maintient le mandat d’arrêt, provoquant l’ire de Malabo qui estime que « les poursuites judiciaires contre le vice-président de Guinée équatoriale visent la déstabilisation du régime de Malabo par la France » indique un communiqué du gouvernement.

« Nous respectons l’indépendance de la justice française, mais le droit international doit aussi être respecté », indique le texte.

Dans le cadre des enquêtes sur les biens mal acquis touchant les familles présidentielles du Congo Brazzaville (Denis Sassou N’Guesso), du Gabon (famille Bongo) et de Guinée équatoriale (Teodoro Obiang Nguema), la police a perquisitionné l’hôtel appartenant à la famille présidentielle équatoguineenne à Paris et saisi plusieurs biens. En juillet dernier, neuf (9) voitures de luxe appartenant à Teodorin avaient été vendues aux enchères à Paris.

Aux Etats-Unis, Teodorin Nguema Obiang a aussi des démêlés avec la justice américaine pour les mêmes raisons biens que la plainte contre lui a été rejetée en avril dernier faute de preuves mais le juge d’un tribunal de Los Angeles vient d’indiquer que Teodorin peut être poursuivi pour « fraude bancaire » aux Etats-Unis.

En France comme aux Etats unis, Teodoro Nguema Obiang dit Teodorin ou Teo, pressenti pour être le dauphin de son père, est poursuivi pour acquisition et possession de biens grâce aux fonds détournés aux dépens de l’Etat équatoguinéen et corruption, accusations que le concerné et son père ont toujours ignoré.

LIRE AUSSI: Teodorin Obiang n’est plus visé par un mandat d’arrêt international

Oeildafrique.com avec l’APA

Bona

Bona

L'actualité africaine n'a pas de secret pour moi. Toujours à l'afflux, je ne loupe rien.


Tags assigned to this article:
Guinée équatoriale

Related Articles

Madagascar: la justice rejette la destitution du président par l’Assemblée

La Haute cour constitutionnelle de Madagascar a rejeté samedi comme « non fondée » la demande de destitution du président Hery Rajaonarimampianina

France: un Coulibaly poignarde trois soldats

Trois militaires français ont été agressés par un homme armé d’un couteau, et deux d’entre eux blessés mardi à Nice

Port d’Abidjan: un ministre ivoirien remet en cause l’attribution à Bolloré

Le ministre ivoirien du Commerce, Jean-Louis Billon, a remis en cause l’attribution au groupe français Bolloré de la concession du

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*