Tunisie: 5 morts et plus de 50 blessés dans une collision bus-train

Tunisie: 5 morts et plus de 50 blessés dans une collision bus-train

Des équipes de secours tunisiennes sur les lieux d'une collision entre un bus de transport public et un train, le 28 décembre 2016 à Sidi Fathallah, au sud de Tunis | AFP | FETHI BELAID

Des équipes de secours tunisiennes sur les lieux d’une collision entre un bus de transport public et un train, le 28 décembre 2016 à Sidi Fathallah, au sud de Tunis | AFP | FETHI BELAID

Au moins cinq personnes ont été tuées et 52 blessés hospitalisés mercredi dans la collision entre un bus de transport public et un train en banlieue sud de Tunis, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

L’accident est survenu avant l’aube vers 06H00 (05H00 GMT). L’autocar appartenant à la société régionale de transport de Nabeul (50 km au sud de Tunis) a été coupé en deux par la violence du choc sur la voie ferrée, à hauteur de Sidi Fathallah, à une dizaine de km de la capitale, selon la même source.

L’identité des cinq victimes décédées, dont un enfant, n’a pas été communiquée. D’après le ministère, 52 blessés ont été hospitalisés dans divers établissements du Grand Tunis. Parmi eux figure huit militaires, a affirmé la radio privée Mosaïque FM.

Le président Béji Caïd Essebsi s’est rendu au chevet de victimes, à l’hôpital des grands brûlés de Ben Arous (sud de Tunis).

« Nous avons ouvert une enquête pour connaître les circonstances et définir les responsabilités », a indiqué le directeur de la communication de la Société nationale des chemins de fer, Hassen Miaadi.

La société « renouvelle son appel à tous les usagers de la route à plus de vigilance quand ils traversent les passages à niveau et au respect des feux de signalisation », a-t-il ajouté.

Fin août, 16 personnes sont mortes et 85 ont été blessées lorsqu’un semi-remorque est entré en collision avec un bus de transport public et une quinzaine de voitures à Kasserine (centre), l’un des pires accidents de la route à avoir frappé le pays.

Plus d’un millier de personnes décèdent chaque année sur les routes de Tunisie, un pays de 11 millions d’habitants. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il s’agit du pays d’Afrique du nord le plus touché par la mortalité routière après la Libye.

Roger Musandji

Roger Musandji

Fondateur de RM COMMUNICATION, société éditrice d'Oeil d'Afrique.


Tags assigned to this article:
collisionTransporttunisie

Related Articles

Francophonie: Kinshasa quasi prête à accueillir ses hôtes

Les autorités de la ville s’attellent, d’ores et déjà, à évaluer le niveau d’exécution des travaux entrepris sur les sites

Le Nigeria refuse d’arreter à Abuja Omar el-Béchir au sommet de l’Union africaine

Omar el-Béchir a participé, lundi 15 juillet, au sommet spécial de l’Union africaine [UA] sur la santé qui se déroule

Tunisie: le nouveau gouvernement obtient la confiance du Parlement

Le Parlement tunisien a accordé jeudi, plus de trois mois après les élections, sa confiance au nouveau gouvernement, une large

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*