Un mort et quatre disparus dans l’effondrement d’un immeuble à Dakar

Un mort et quatre disparus dans l’effondrement d’un immeuble à Dakar

Une personne est morte et quatre autres sont portées disparues, à la suite de l’effondrement d’un immeuble en construction qui s’est produit vendredi au quartier de Ouakam à Dakar.

L’incident est survenu en fin de matinée et des ouvriers parmi la vingtaine d’employés quotidiennement sur de site, selon des riverains, sont toujours sous les décombres. La police et les sapeurs-pompiers tentent depuis quatre heures de temps de les dégager des gravats.

L’ouvrier décédé, Moussa Guèye, est le fils du chef de chantier et il s’attelait à poser un 4ème étage sur l’immeuble, alors qu’on lui avait autorisé à ne construire que deux étages.

‘’C’est pourquoi, il faut que les gens respectent les autorisations de construction. Il ne sert à rien de délivrer des autorisations de construction si on ne respecte pas les normes qu’elles édictent’’, a dit à la presse Khoudia Mbaye, ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, qui s’est rendue sur place.

Cet accident intervient après l’incendie d’une école coranique dans la nuit de dimanche à lundi qui a fait neuf morts dont sept talibés, poussant l’Etat a décidé de l’interdiction totale de la mendicité dans les rues et le rapatriement des talibés venant de la sous-région.

Jeudi en conseil des ministres, le chef de l’Etat, Macky Sall, est revenu sur la gouvernance de la Sécurité civile et a exigé une gestion responsable de l’urbanisme et de l’habitat, de même qu’un ancrage plus fort de la culture citoyenne et de la discipline nationale.

Le Président de la République a, en outre, requis un recensement exhaustif et sans complaisance de tous les sites, lieux et ouvrages présentant des risques qu’ils soient en milieux urbain, périurbain et rural et, le cas échéant, de mettre en place un mécanisme opérationnel d’alerte et de veille continus sur tous les points névralgiques en matière de sécurité civile.

ET/cat/APA/ODA


Tags assigned to this article:
accidentsénégal

Related Articles

Le Congo envoie 120 soldats en Centrafrique

Le Congo a annoncé lundi avoir envoyé 120 militaires à Bangui, la capitale centrafricaine, menacé par un groupe rebelle, selon

Crise en RDC: tête à tête entre préside Kabila et Kagame

Les présidents de République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila, et du Rwanda, Paul Kagame, se sont rencontrés en tête-à-tête

Centrafrique: Signature du 1er accord de cessez-le-feu entre rebelles séléka et anti-balaka

Rebelles séléka et anti-balaka de Centrafrique ont signé mercredi soir à Brazzaville un accord de cessez-le-feu, le premier après huit

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Leave a Reply