Un musée moderne bientôt à Kinshasa

Un musée moderne bientôt à Kinshasa

Exposition autour des 50 ans de l'indépendance de la RdCongo, dans le cadre du Partenariat ABA/ESAD, avec l'Institut des Musées Nationaux du Congo.

La question a été récemment évoquée par le ministre de la Culture, Banza Mukalay, et l’ambassadeur de la Corée du sud en RDC, Hosung Lee.

La future infrastructure devrait se situer sur le site Tembe na Tembe et devrait être prête d’ici à l’an 2014. Le diplomate coréen a estimé que ce musée moderne constituera un véritable « don » du gouvernement de son pays à l’endroit du peuple congolais.

L’annonce de la construction de ce musée intervient au moment où le Musée national de Kinshasa connaît des difficultés énormes pour la restauration et la conservation des œuvres d’arts suite au délabrement de ses infrastructures et au manque de moyens financiers pour l’achat des produits appropriés. Selon la directrice de cette structure de l’État qui s’est confiée à l’Agence congolaise de presse, plusieurs œuvres d’art se sont détériorées, voire rongées par des insectes. « N’eût été l’apport de quelques partenaires étrangers, le Musée national de Kinshasa aurait déjà fermé ses portes », a-t-elle fait savoir.

Le Musée national est constitué des cartels où sont exposées les œuvres d’art selon les thématiques en rapport avec le développement, les échanges, les rituels d’initiation et la mort. Les différents problèmes qu’il connaît devraient donc trouver des solutions grâce à la construction de cemuséemoderne dontle coût est de dix millions de dollars américains financés par la Corée du sud via la Korea International Cooperation Agency (Koica), l’Agence coréenne de coopération internationale qui est l’agence d’aide étrangère au développement
du gouvernement coréen.

Installée depuis 2009 à Kinshasa, la Koica a été créée en 1991, lorsque la Corée est passée avec succès d’un pays en développement avec un PNB de 67 dollars par habitant en 1961 à une économie émergente en Asie. Notons qu’en 2013, dans le cadre des échanges culturels entre la RDC et la Corée du sud, une vingtaine d’artistes et danseurs traditionnels coréens vont séjourner à Kinshasa en plus de la projection des films sur le Tae-kwondo.

Patrick Kianimi

 


Tags assigned to this article:
artculturekinshasamuséeRDC

Related Articles

RDC: inondations à Kinshasa après de fortes pluies

De nombreux quartiers de Kinshasa étaient inondés mardi matin à la suite d’une brusque montée des eaux provoquée par un

RDC: « Pourparlers » de Kampala, la farce au million de dollars

9 décembre 2012 – 9 février 2013 : deux mois jour pour jour depuis que les « pourparlers » ou le « dialogue » une

Moïse Katumbi : «Dans la vie, il faut savoir partir»

Critiqué par le parti présidentiel depuis sa métaphore footballistique qui laissait croire qu’il était contre un troisième mandat du président

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*