VI ème édition de World for Tchad: le Cabaret sauvage sera Tchadien le 23 janvier 2016

Capture d’écran 2016-01-21 à 15.45.09

L’organisation caritative fondée par des Tchadiens de France pour la fourniture d’eau potable aux populations rurales du Tchad réunit des artistes pour un grand spectacle de trois heures pour la collecte des fonds.

Ce 23 janvier 2016 malgré le froid hivernal qui règne à Paris, il fera chaud au Cabaret sauvage dans le dix-neuvième arrondissement. Un événement festif? Pas seulement. C’est un rendez-vous plutôt humanitaire pour la VI ème édition de WTF (World for Tchad), une association caritative dont les actions sont destinées au Tchad.

L’idée, c’est l’organisation des concerts avec un plateau assez relevé pour, à côté de la visibilité, la collecte de fonds qui serviront à creuser des puits d’eau au Tchad, un pays assez sec et où l’accès à l’eau constitue un sérieux challenge pour les populations locales, surtout dans les milieux ruraux. Offrir de l’eau, c’est nécessairement lutter contre les maladies liées à la carence de l’accès à cette ressource.

Cinq éditions de WTC ont déjà eu lieu au à Paris (France) et à N’djamena (capital du Tchad) avec des artistes de renommée internationale.

Le principe est que ces stars donnent de la voix en amont sur des podiums et s’impliquent également en aval sur le terrain pour la mise en œuvre concrète du projet. Cette année, c’est la VI ème édition dont le plateau est non seulement  relevé mais s’annonce également haut en couleurs.

Les organisateurs, pour  mettre l’eau à la bouche des spectateurs potentiels, annoncent une scène alliant humour, musique et danse pour trois heures de show.

Le célèbre chapiteau parisien pouvant accueillir jusqu’à 1200 personnes attend les parisiens pour une soirée très animée. Qui impactera sur la vie de certaines personnes au Tchad et changera certains villages qui feront un pas vers le développement. Déjà 27 puits sont à l’actif de WTC et d’autres actions en rapport avec la scolarisation des enfants et à l’accès à l’hygiène.

WTC démontre depuis sa naissance ce qui peut advenir lorsque la diaspora s’engage pour l’évolution de la situation des populations du sud au lieu d’attendre l’aumône très conditionnée des bailleurs des fonds traditionnels.

 Kerwin Mayizo
© OEIL D’AFRIQUE

world for Tchad

Kerwin Mayizo

Kerwin Mayizo

Diplômé du STUDEC (Studio école de France).


Tags assigned to this article:
ConcertparisWorld for Tchad

Related Articles

« Boko Haram est décapité », affirme le président tchadien Deby

Le président tchadien Idriss Deby Itno a déclaré mardi soir que l’organisation islamiste nigériane Boko Haram était « décapitée », ajoutant que

Le nouvel album de Fally Ipupa déclenche la polémique à Kinshasa

Depuis le 4 avril 2013, le nouvel album de Fally Ipupa est sur le marché de disques. Trois ans après

Papa Wemba victime “d’un infarctus massif”

La star africaine de la musique congolaise Papa Wemba, est mort, dimanche 24 avril à Abidjan, d’un “infarctus massif”, a indiqué

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*