VIDÉO – Idriss Déby accuse la France d’être intervenue au Tchad pour changer la Constitution

“J’aurais souhaité m’arrêter en 2006 après mon second mandat. J’aurais alors cédé le pouvoir. Mais la guerre a éclaté. Des mercenaires ont attaqué N’Djamena. Et alors que je ne le voulais pas, la France est intervenue pour changer la Constitution. Il y a un constitutionnaliste dont je ne connais même pas le nom qui est venu ici. J’ai dit que je ne voulais pas changer la Constitution mais ils sont passés par leurs arcanes et ont changé la Constitution.“

Je dis qu’en tant que soldat j’avais donné ma parole de quitter le pouvoir en 2006 mais deux choses sont intervenues : la guerre et la France. (…) Maintenant, ce sont ceux-là même qui ont changé la Constitution qui me critiquent. (…) La guerre s’est arrêtée en mai 2008. La longévité dans ces fonctions n’est pas une bonne chose mais il ne faut pas non plus laisser le pays dans un désordre. Entre deux maux, il faut choisir le moindre. (…) Le jour où le peuple tchadien me dira de partir, je partirai, a expliqué le président dans un entretien à RFI, TV5 Monde, et le quotidien Le Monde.


Tags assigned to this article:
Idriss DébyinterviewTchad

Related Articles

Côte d’ivoire : Simone Gbagbo risque la prison à vie selon le ministre de la justice

Invité dimanche de l’Emission Internationale de TV5Monde, Radio France Internationale et le journal Le Monde, le garde des sceaux, ministre

Procès à la CPI:Serein, Gbagbo attend l’heure de vérité

Depuis octobre 2011, magistrats, juristes et enquêteurs de la Cour pénale internationale (CPI) préparent dans le plus grand secret l’audience,

Côte d’Ivoire : Charles Blé Goudé sera livré par Abidjan à la CPI

La Cour pénale internationale (CPI) aura finalement eu gain de cause de ses multiples pressions sur les autorités ivoiriennes quant

Aucun commentaire

Espace commentaire
Aucun commentaire Soyez le premier à répondre à ce commentaire

Espace commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié
Required fields are marked*