Egypte : Les pyramides de Gizeh ont rouvert au public

Les pyramides du plateau de Gizeh, site phare du tourisme égyptien près du Caire ©Anton Belo/Shutterstock

L'Egypte a décidé mi-juin de rouvrir son espace aérien ainsi qu'une partie de ses sites touristiques, afin de relancer le tourisme, un secteur qui a enregistré de lourdes pertes financières pendant les quelque trois mois de fermeture dus à la maladie Covid-19. Les pyramides du plateau de Gizeh, site phare du tourisme égyptien près du Caire, ont ainsi rouvert au public.

Une "énergie très spéciale" lors de la réouverture

Quelques dizaines de touristes étaient présents sur le site de la vaste nécropole royale, ce 1er juillet. "Nous sommes venus aux pyramides aujourd'hui car ça vient de rouvrir et ça a été fermé pendant longtemps", a dit à l'AFP Ashiana Love, une touriste australienne, en ajoutant : "l'énergie est très spéciale après la fermeture". Selon Fatma Baioumy, guide touristique sur le plateau de Gizeh, le site est "sûr". "Il y a beaucoup de mesures de protection (...) ils désinfectent tout, les visiteurs, les sacs", a-t-elle dit. 

Après trois mois de fermeture et de couvre-feu nocturne décrétés pour lutter contre le Covid-19, l'Egypte a commencé à mettre en place des mesures de réouverture progressive. Les aéroports ont rouvert mercredi 1er juillet, ainsi que le Musée égyptien de la place Tahrir au Caire. La réouverture des autres lieux touristiques se fera progressivement, avait annoncé mi-juin le gouvernement.

Le tourisme en Egypte fortement affaibli

Si les vols internationaux reprennent désormais vers l'Egypte, seuls trois gouvernorats, connus pour leur stations balnéaires, sont autorisés à accueillir les touristes : la Mer rouge, le Sud-Sinaï (est) et Marsa Matrouh (nord).

Le tourisme, poids lourd de l'économie égyptienne, a longtemps été moribond après les années d'instabilité politique ayant suivi la révolte de 2011. Pour ce secteur, qui enregistrait depuis 2017 un retour progressif des visiteurs étrangers sur les bords du Nil et de la mer Rouge, la pandémie de Covid-19 a marqué un nouveau coup dur.

Les autorités avaient pris des mesures pour endiguer la propagation du virus. L'Egypte, pays de 100 millions d'habitants, a officiellement enregistré plus de 68 000 cas de nouveau coronavirus dont environ 3 000 décès, selon les chiffres officiels. Depuis fin mai, les autorités rapportent plus de 1 000 nouvelles infections quotidiennes, et le syndicat des médecins a mis en garde contre un "possible effondrement total" du système de santé.

 

Videos

Culture

Amazones du Dahomey (WIKIMEDIA COMMONS)

Décès d'Hélène d’Almeida-Topor, l’historienne de l'Afrique coloniale qui a fait connaître "les amazones du Dahomey"

Hélène d'Almeida-Topor s’installe avec son mari béninois, à Porto Novo, au Bénin, en 1960. Agrégée d’histoire, elle enseigne au lycée, puis à l’université. Très vite son intérêt se porte sur la recherche avec une thèse sur "l’histoire économique du Dahomey (1890-1920)" soutenue en 1987.
Couverture ©DR

Littérature - Cyriaque Kouba Nkouamoussou : « Mes héros sont souvent des personnages-victimes »

Ingénieur agronome, Cyriaque Kouba Nkouamoussou s’adonne à l’écriture. Une passion qu’il essaie de transformer en vocation, aussi n’hésite-t-il pas à se jeter à l’eau, sans la crainte d’une hypothermie littéraire. Après Royan, l’enfance volée (Edilivre, 2019), il vient de publier un roman, ou plutôt un conte, Trahison et chantage (Le Lys Bleu Editions).
Couverture ©DR

Rentrée littéraire 2020 : Moyila Ngonda publie « Pour l’amour de Zaïna », un roman réaliste

Docteur en Relations Internationales, diplômé entre autres en Communication Sociale, Moyila Ngonda est haut-fonctionnaire au Ministère des Affaires Étrangères et ancien diplomate de la Mission Permanente du Congo auprès des Nations Unies à New York et à Genève, Ministre Plénipotentiaire de 2e classe et Chargé d’Affaires à l’Ambassade de la République Démocratique du Congo à Paris, avant d’occuper le même poste actuellement à Riyad, en Arabie Saoudite.
Des immigrés somaliens fuient devant la police qui tente d'éviter des affrontements en marge d'une manifestation contre les étrangers, le 24 février 2017 à Pretoria / AFP

Un collectif d’écrivains et poètes écrivent sur le racisme en Afrique du Sud

Ils viennent de plusieurs pays, du Maroc, de l’Angola, de la Côte-d’Ivoire, d’Haïti, etc. Ils ont tous la particularité d’avoir écrit des livres. Ensemble, ils ont écrit un recueil de poèmes pour réfléchir sur le racisme entre Noirs en Afrique du Sud. En 2019, plusieurs immigrants africains ont été, au quotidien, confrontés à une «africanaphobie» qui prend racine dans l’histoire du pays et que le gouvernement semble alimenter. 
Les pyramides du plateau de Gizeh, site phare du tourisme égyptien près du Caire ©Anton Belo/Shutterstock

Egypte : Les pyramides de Gizeh ont rouvert au public

L'Egypte a décidé mi-juin de rouvrir son espace aérien ainsi qu'une partie de ses sites touristiques, afin de relancer le tourisme, un secteur qui a enregistré de lourdes pertes financières pendant les quelque trois mois de fermeture dus à la maladie Covid-19. Les pyramides du plateau de Gizeh, site phare du tourisme égyptien près du Caire, ont ainsi rouvert au public.Une "énergie très spéciale" lors de la réouverture
Couverture de livre ©DR

Littérature : Philippe N’Ngalla ou l’art de la prosopopée

Dans la famille Ngoïe-Ngalla, il y a Dominique le père, intellectuel brillant mais discret ; il y a désormais Philippe, le fils, juriste et… littéraire. La quarantaine révolue, il vient d’accoucher de son premier roman, La ronde des ombres (Le Lys Bleu Editions).
Le Docteur Thierry-Paul Ifoundza © DR

Livre. Thierry-Paul Ifoundza dissèque le Système de Santé du Congo

Originaire du Congo-Brazzaville, Thierry-Paul Ifoundza vit en France depuis plusieurs décennies. Médecin-pneumologue, spécialiste des maladies respiratoires, il est coauteur de travaux scientifiques sur les maladies respiratoires, publiés dans des revues françaises et internationales. Congo-Brazzaville / Un Système de Santé dystopique, est son premier livre.