L'essentiel de l'actualité à la une


ReligionSociété

Tout savoir sur le phénomène de mari de nuit

Comment s'expliquer une sensation d'avoir eu une relation sexuelle alors que cela n'est pas le cas ? Plusieurs personnes sont confrontés à un phénomène purement spirituel appelé « mari ou femme de nuit ». Les victimes voient leurs vies bouleversées. Mariage annulé, difficulté à vivre en société... Les conséquences sont nombreuses. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Comment cela se manifeste t-il ? Et comment s’en débarrasser ?

L’incube ou mari de nuit, est définit comme un démon qui revêt une apparence mâle, généralement humaine, afin d'entretenir des rapports sexuels avec une femme. Quant au succube, (femme de nuit), il est défini comme un démon qui revêt une apparence femelle, généralement humaine, afin d'entretenir des rapports sexuels avec un homme.

Des désirs refoulés

Même si le volet spirituel de ce phénomène est souvent mise en avant, les pragmatiques et cartésiens l’estiment comme étant l’expression de  fantasmes. Pour Issouf  Mahama, professeur de philosophie à l’Université de Bouaké en Côte d'Ivoire, l’absence de ou la trop forte envie sexuelle explique ce phénomène. 

« il faut savoir que quelqu’un qui n’a pas une activité sexuelle et qui la désire, l’inconscient peut constituer un personnage pour l’aider à l’assouvir. Quand on a des désirs et que la conscience morale ne nous permet pas de transgresser la loi morale, l’inconscient va prendre la relève dans le sommeil et constituer un personnage. En somme, le rêve est en quelque sorte le désir de nos besoins refoulés ». Explique le professeur.

Victimes en détresses

Par contre, il suffit de rencontrer certaines victimes, et de se confronter à leur témoignages pour comprendre leur détresse. Safiatou Sanogo, responsable marketing d’une entreprise de la place que nous avons rencontrer nous fait un témoignage édifiants. Victime de ce phénomène depuis l’âge de 12 ans, elle explique comment cet esprit agit.

« J’étais en classe de CM1. J’étais même bien évidement vierge. Je me rappelle faire des rêves bizarres. Je n’en parlais à personne jusqu’à ce que j’arrive en classe de 6ème. Lors d'une leçon d’Education Civique et Morale, le professeur nous parle de la sexualité. En parlant des signes de la puberté, de sperme et autre, je me suis rappelé de ce que je voyais dans mes dessous chaque matin ou même après mes siestes. Je me demandais si quelqu’un pouvait me violer sans que je le sache. Des années passent mais rien ne change. c’était pareil. Parfois je me débattais tellement qu’au réveil je n’avais plus de force » témoigne Safiatou Sanogo.

A écouter les victimes, le caractère spirituel est belle est bien réel. Safiatou Sanogo affirme sans exciter « j’ai eu trois demandes en mariages qui se sont soldées par des annulations à quelques jours de la cérémonie. C’est grâce à mon actuel mari, musulman que j’ai pu faire face. Il avait clairement reçu un message au cours d'un rêve qu'il lui fallait me quitter. J’étais déjà à une autre personne. Conduite au centre Rokya, j’ai suivi le traitement basé sur la prière pendant plus de six mois».

Manifestation d'un mari de nuit

Selon des hommes de Dieu, et même certaines victimes, ces rapports intimes se caractérisent par des signes réels, tels que des traces de griffes, du sperme au réveil, des courbatures, et bien d’autres. En gros, une personne ayant des rapports sexuels avec ce démon a, à son réveil, des signes d’un viol. La sensation que ressentent les victimes varie par moments. Pour d’aucuns, ce sont des douleurs, de la tristesse, d’autres par contre ressentent le vrai plaisir.

« Je voyais cela en rêve. C’est-à-dire souvent elle prend le visage d’une fille que j’admire beaucoup. Ou même de ma copine. Et au réveil, je ressens la fatigue et du sperme séché dans mon drap ou dans mon caleçon. Alors que je me suis pas masturbé et je n’ai pas fait l’amour non plus. Souvent c’est un peu comme ce qu’on appelle paralysie du sommeil. Elle est sur moi et je n’arrive vraiment pas à bouger. Jusqu’à ce qu’elle finisse ou jusqu’à ce je commence à prière au nom de Jésus. Ce n’est vraiment pas facile », témoigne Anatase Elou, étudiant en Lettres moderne à l’université de Cocody.

« Les sensations que les personnes sujettes à ces attaques varient d’une victime à l’autre. Le plaisir ou la douleur sont inscrits dans le domaine du rêve dans certains cas, tandis que dans d’autres cas, la personne est incapable de se défendre ou refuse de se défendre. En effet, la jouissance que lui procure l’esprit impur lui convient. La victime perçoit une forme, sent une odeur, une respiration, et entend parfois une voix », a renchéri Oustaz Koné Abou, enseignant laïc de formation et conférencier.

Troubles dans la vie réelle

Même si certains de ces esprits se jouent les protecteurs, d’autres par contre très jaloux bloquent toutes les voies de réussite à la victime. Difficulté d’avoir un foyer stable, aucune sensation de plaisir lors des rapports intimes avec un humain, des cauchemars de la part du conjoint ou conjointe de la victime et bien d’autres. Ces signes persistent parfois jusqu’à la rupture de la relation entre la victime et son homme ou sa femme physique. C’est en quelque sorte un mariage spirituel avec ce démon. 

La victime pour la plupart des cas, refuse catégoriquement de se marier, ressent une haine inexpliquée de l'autre sexe (masculin ou féminin), aime rester seule, passe plus de temps dans les toilettes, aime se rendre beau ou belle au coucher, se met rapidement en colère pour un rien et devient méconnaissable, être paralysée dans le sommeil très fréquemment, et bien d’autres. Le mari de nuit ou la femme de nuit, complique la vie à sa victime afin de l’avoir à lui seul.

« Tous mes mariages ont été reportés suite à des disputes entre les deux familles. Par moments même mon prétendant refuse de me rencontrer. Je sentais que j’étais détestée sans toutefois savoir ce que j’ai dû faire de mal. » explique madame Sanogo.

Les causes

Bien qu’étant une maladie spirituelle, plusieurs causes sont détectées. En effet, le phénomène de mari de nuit et /ou femme de nuit est le résultat de nos agissements. Selon le prophète Achija, de la mission prothétique, vies, Mission Rehoboth (Abidjan), les sous-vêtements de couleurs noire et rouge vif, le port des coiffures trop longues et extravagantes, le recourt à certaines pratiques et même le fait d’être accro aux films à caractère obscènes, l’absence de prières sont en quelque sorte les causes les plus fréquentes du phénomène de mari et femme de nuit. Les causes énumérées sont pratiquement les mêmes relevées par l’Imam Solaymane Soro qui estime par contre que la liste n’est pas exhaustive. 

En plus de celle dressée plus haut, il citera également le mauvais œil, surtout chez les personnes qui attirent les regards des autres par leur physique. Un touché par un djinn depuis très longtemps, le non-respect du port du voile Islamique, sans oublier la présence d'autres personnes malades dans la famille, comme les parents ou autre, sous un même toit.

Autant les symptômes et les causes sont détectés, autant la personne possédée par un mari de nuit ou une femme de nuit peut être guérie selon les hommes de Dieu. Cela, par la prière intense. Même s’il parait parfois difficile pour certains de retrouver une vie normale après traitement.

Abran Saliho, Abidjan, Oeil d'Afrique



L'essentiel de l'actualité à la une