Amérique


Covid-19USA

Covid-19 : les Américains vaccinés n’ont plus besoin de masque

Le président américain Joe Biden a salué jeudi un « grand jour » dans la lutte contre la pandémie de Covid-19 après l’annonce de la levée de la recommandation du port du masque pour les Américains vaccinés contre le Covid-19.

Lecture : 3 minutes

« Toute personne étant complètement vaccinée peut participer à des activités en intérieur et en extérieur, petites ou importantes, sans porter de masque ni respecter la distanciation physique », a déclaré jeudi Rochelle Walensky la directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique du pays.

« Nous allons de nouveau sourire»

«Si vous êtes pleinement vaccinés, vous n’avez plus besoin de porter un masque !», a martelé Joe Biden lors d’une brève allocution depuis les jardins de la Maison Blanche. «Je pense que c’est une étape importante, un grand jour», a-t-il ajouté, appelant tous les Américains qui ne sont pas encore vaccinés à le faire sans tarder.

« Je vous en supplie: protégez-vous jusqu’à la ligne d’arrivée, a-t-il insisté. Nous savons tous combien ce virus est redoutable».

«Nous allons nous en sortir, reconstruire notre économie, a-t-il a poursuivi. Nous allons de nouveau connaître la joie, nous allons de nouveau sourire.»

Le locataire de la Maison-Blanche a insisté sur les progrès spectaculaires accomplis au cours des derniers mois, qui placent selon lui les Etats-Unis dans une situation à part. «Si, de manière tragique, le virus fait rage dans d’autres pays, et si nombre d’entre eux, même riches, sont confrontés à la lenteur de la campagne de vaccination, la situation est très différente ici», a-t-il insisté.

« Semblant de normalité »

Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies recommandent toutefois aux personnes vaccinées de continuer à porter un masque dans les transports (avions, bus, trains…) ainsi que dans les aéroports et les gares.

Actuellement, environ 35 % de la population américaine, soit plus de 117 millions de personnes, ont reçu la ou les doses de vaccins nécessaires (le vaccin de Johnson & Johnson se fait en une seule injection, ceux de Pfizer et Moderna en deux).

« Nous avons tous longtemps attendu ce moment où nous pourrions retrouver un semblant de normalité », s’est félicitée Rochelle Walensky.

Cette décision a été prise à la lumière d’études scientifiques ayant montré que les vaccins étaient également efficaces contre les infections asymptomatiques et les variants en circulation, a-t-elle expliqué. Elle a également souligné le fait que les rares personnes tombant malades bien qu’elles aient été vaccinées restaient malgré tout moins contagieuses.



Amérique