L'essentiel de l'actualité à la une


PolitiqueTogo

Ces 5 femmes qui dirigent le Togo aux côtés de Faure Gnassingbé

Arrivé à la tête du Togo en 2005, Faure Gnassingbé continue de consolider son règne à la tête de ce pays de l’Afrique de l’ouest. Dernièrement, le Président togolais a procédé à un renouvellement complet de sa garde rapprochée. Diriger est non seulement une histoire de prévision mais aussi et surtout de confiance. Ces dernières années, le Chef de l’Etat togolais a choisi « ses femmes » qui l’aideront à mieux régenter le Togo. Le fils d’Eyadèma compte implémenter sa vision de développement nécessaire à un décollage du pays après des années d’immobilisme. Allons à la découverte de ces 5 femmes qui dirigent actuellement le Togo aux côtés de Faure Gnassingbé.

1- Chantal Yawa Djigbodi Tségan. 

Militante convaincue de l’Union pour la République (UNIR, au pouvoir), c’est la surprise générale qu’elle s’est faite élire le 23 janvier 2019 à la tête de l’Assemblée nationale du Togo. Elle devient la première femme élue à ce poste. Inspectrice des impôts, cette femme qui est actuellement dans sa 49e année a pris la tête du pouvoir législatif à un moment où l’on s’y attendait le moins. Personne ne l’avait vu venir. 

Mais très rapidement, Chantal Tsegan s’est révélée comme une femme importante dans le dispositif de gouvernance de Faure Gnassingbé. La native de Kpélé fait partie aujourd’hui des personnes très consultées par le président togolais dans la prise de certaines décisions. Cela n’est d’ailleurs pas étonnant. La Présidente de l’Assemblée nationale est la trésorière générale du parti de Faure Gnassingbé. Lors des dernières élections, elle a, avec le soutien direct du Chef de l’Etat, réussi à faire de la préfecture de Kpélé, une chasse gardée du parti UNIR

Deuxième personnalité de l’Etat, dans l’ordre constitutionnel établi dans le pays, Yawa Djigbodi Tségan s’est rapidement imposée et suscite aujourd’hui admiration dans l’entourage de Faure Gnassingbé. Avec une Assemblée nationale complètement acquise à la cause de Faure Gnassingbé, la présidente du parlement assure tranquillement les arrières du gouvernement en veillant que les textes de loi envoyés soient étudiés et votés selon l’agenda prévu. 

2-Victoire Tomegah-Dogbé

Directrice de cabinet de Faure Gnassingbé de façon continue depuis 2008, Victoire Tomegah-Dogbé a été nommée  début octobre 2020 Premier ministre du Togo. Egalement une première dans l’histoire du Togo. La Cheffe du gouvernement togolais a été plus proche du président togolais ces dernières que quiconque. Celle qui cumulait sa fonction de Directrice de cabinet avec celle de ministre de développement à la base jusqu’en octobre 2020 maîtrise parfaitement la politique du Chef de l’Etat togolais. Sa voix est très prépondérante dans la prise de plusieurs décisions. Son influence autour de Faure Gnassingbé n’est plus à démontrer. Son simple avis est souvent considéré comme une décision du patron. 

Nommée Premier ministre, Mme Tomegah-Dogbé n’a pas perdu du temps pour former son gouvernement. Une équipe gouvernementale dont plusieurs des membres sont considérés comme ses éléments. 

Dame Victoire a promis aux lendemains de sa nomination « gouverner autrement ». Elle s’y attèle désormais avec ses éléments de confiance après avoir viré l’ancien Directeur de cabinet, Simfetcheou Pre qui était en quelque sorte un Premier ministre bis. 

Mme Tomegah-Dogbé qui n’est toujours pas remplacée à la Direction de cabinet de la Présidence togolaise est véritablement une puissante femme qui aide Faure Gnassingbé à diriger le Togo.

3-Sandra Ablamba Johnson

Très discrète mais travailleuse dans l’ombre depuis des années à la Présidence de la République, Sandra Ablamba Johnson est le symbole de l’efficacité, comme l’apprécie Faure Gnassingbé. A environ 42 ans, Mme Johnson a déjà été conseillère de Faure Gnassingbé chargée de l’amélioration du climat des affaires. Elle a rapidement gravi les échelons avec une première nomination en tant que Secrétaire d’Etat puis ministre déléguée ayant en charge la cellule présidentielle chargée du climat des affaires.

Avec ses conseils avisés et son implication active, le Togo a réalisé plusieurs réformes économiques lui permettant aujourd’hui d’être le premier pays le plus réformateur en Afrique, selon le dernier classement Doing Business diffusé par le Groupe de la Banque Mondiale. Celle qui a été surnommée « Mme Climat des affaires » a travaillé à faire bouger beaucoup de choses dans un pays où les habitudes ont la peau dure. Plusieurs dossiers ont connu des évolutions grâce à l’oreille attentive qu’accordait Faure Gnassingbé à ses conseils avisés. 

Depuis octobre 2020, Sandra Johnson est devenue Ministre, Secrétaire générale de la présidence de la République. Elle a été nommée en remplacement de Patrick Daté Tévi-Benissan, décédé le 2 septembre dernier. Elle s’occupe aussi peu ou prou de la direction du cabinet civil du chef de l’État.

Cette habituée des couloirs du Palais de la marina aide Faure Gnassingbé à gérer plusieurs dossiers techniques. A cette position, il est incontestable qu’elle est devenue un maillon dans le dispositif de gestion du Chef de l’Etat togolais.

4-Cina Lawson

Ministre des postes et de l’économie numérique sans interruption depuis 2010, Cina Lawson est devenue une femme indéboulonnable dans l’entourage du président togolais. Même si grande chose n’a changé dans le monde des télécommunications au Togo depuis son arrivée à la tête de ce département ministériel, on retiendra que dans l’actuel gouvernement, la dénomination du portefeuille a connu une évolution. Ce département englobe désormais le volet de la transformation digitale.

Avec l’aval de Faure Gnassingbe, Cina Lawson a conduit la réforme ayant conduit à la fusion des sociétés Togo Télécom et Togo Cellulaire en Togocom. Mais cette expérience a été infructueuse. Toujours sur l’initiative de Cina Lawson, la structure finira pas être cédée au consortium Agou Holding dont l’actionnaire majoritaire est Malgache Telecom.

Cette ministre de Faure Gnassingbé agit bien au-delà des limites de son département. Mme Lawson a son mot à dire dans plusieurs dossiers liés aux investissements étrangers au Togo. C’est d’ailleurs à ce titre notamment qu’elle fait partie de la plupart des déplacements de Faure Gnassingbé. En plus de cela, Cina Lawson est très influente au Palais présidentiel même si son cabinet ministériel est à des kilomètres, à l’autre bout de Lomé.

5- Essozimna Marguerite Gnakadè

Elle est la ministre des Armées, un département qui est à la phase de réforme. Anciennement ministère de la défense et des anciens combattants, le ministère des armées est désormais chapeauté par une dame. C’est la première de l’histoire du Togo. 

Essozimna Marguerite Gnakadè (veuve d’un officier et belle-sœur de Faure Gnassingbé) est également une fille de militaire. Elle est en mission pour parachever la refondation de l’armée telle qu’initiée par Faure Gnassingbé depuis quelques années. 

Et dans un pays africain comme le Togo, n’est pas nommé ministre des armés qui veut mais qui a la confiance totale du Président de la République. Depuis 2007, ce ministère est géré directement par Faure Gnassingbé lui-même depuis la Présidence de la République. Mais Marguerite Gnakade, qui s’est déjà illustrée par ses premières décisions, a démontré à l’opinion qu’elle est très écoutée par le Chef de l’Etat togolais. 

En débarquant l’ex tout-puissant chef d’Etat-major général des forces armées togolaises (FAT), Général Félix Abalo Kadangha et en procédant à un sérieux remaniement à la tête de la grande muette, la ministre des armés a rapidement assis sa notoriété. Elle est devenue subitement une puissante dame dans le dispositif de gouvernance de Faure Gnassingbé. Très respectée par la haute hiérarchie militaire, dame Gnakade, très proche du chef de l’Etat se révèle peu à peu à l’opinion. Elle opère pratiquement avec une carte blanche du Président à qui elle rend compte systématiquement jusque dans les moindres détails. « C’est une dame de fer », commente un officier supérieur qui lui voue respect. 

Didier Assogba
Oeil d'Afrique, Lomé,Togo



L'essentiel de l'actualité à la une