Politique


RD Congo

Election en RDC : “Sans machine à voter, il n’y aura pas d’élections le 23 décembre 2018” déclare le président de la Céni

Le président de la Commission électorale en République démocratique du Congo a annoncé mardi que sans l'utilisation de machines à voter contestées, il ne serait pas possible d'organiser comme prévu la présidentielle censée élire le successeur du président Joseph Kabila le 23 décembre.

"Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018", a déclaré Corneille Nangaa, président de la commission électorale nationale indépendante (Céni), interrogé sur la position des États-Unis qui se sont opposés, la veille, à l'utilisation d'un système électronique de vote en RDC.

"Les élections du 23 décembre 2018 se feront avec la machine à voter", a-t-il insisté, joint au téléphone depuis New-York où il séjourne.

 
 

 

"Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018", a déclaré Corneille Nangaa, président de la commission électorale nationale indépendante (Céni), interrogé sur la position des États-Unis qui se sont opposés, la veille, à l'utilisation d'un système électronique de vote en RDC.

"Les élections du 23 décembre 2018 se feront avec la machine à voter", a-t-il insisté, joint au téléphone depuis New-York où il séjourne.

"Nous sommes très préoccupés de voir l'insistance (en RDC) à vouloir utiliser un système électronique de vote" pour les scrutins présidentiel, législatif et provincial de décembre, avait affirmé l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

Un tel recours représente "un risque colossal" et les États-Unis souhaitent le recours à "des bulletins papier pour qu'il n'y ait pas de doutes sur le résultat". "Les États-Unis ne soutiennent pas" ce recours à un système électronique, avait insisté la diplomate.

S'il faut recourir aux bulletins papiers, comme le souhaitent les États Unis, les élections devraient être organisées en juillet 2019, a estimé M. Nangaa.

"Les élections en RDC ne sont pas une affaire des États-Unis ou du Conseil de sécurité. La Céni entend faire respecter son indépendance" vis-à-vis de ses partenaires nationaux et étrangers, a-t-il insisté.



Politique