Politique


Le président et le vice-président de la transition malienne ont prêté serment

Le président désigné par la junte pour diriger la transition au Mali, le colonel-major à la retraite, Bah N'Daw, a prêté serment vendredi à Bamako devant la Cour suprême lors d'une cérémonie officielle. Le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, a aussi prêté serment pour assumer les fonctions de vice-président. Bah N'Daw, 70 ans, et le colonel Goïta, chef de la junte au pouvoir depuis le putsch du 18 août contre le président Ibrahim Boubacar Keïta, ont prêté successivement serment devant le président de la Cour suprême, Wafi Ougadeye Cissé. Cette investiture marque le début d'une période de transition d'une durée maximale de 18 mois préparant des élections générales et le retour des civils à la tête du pays, a rappelé le procureur général de la Cour suprême Boya Dembélé. La cérémonie s'est tenue en présence de l'ancien président nigérian Goodluck Jonathan, médiateur mandaté par la Communauté des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), qui doit décider de lever ou non ses sanctions à la suite de cette double investiture. "Nous sommes optimistes sur le fait que cet événement marquera le début du retour à la normalité au Mali", a indiqué M. Jonathan jeudi soir sur son compte officiel twitter. Lors d'un sommet sur la crise malienne la semaine passée, la Cédéao avait réclamé la nomination immédiate de civils comme président et Premier ministre de transition. Bah N'Daw a été brièvement ministre de la Défense en 2014, sous le président déchu IBK. C'est lui qui nommera le Premier ministre, selon le plan de transition. Une nomination qui devrait intervenir dans quelques jours. Avec AFP


Politique